Kyle Rittenhouse est acquitté par le jury de tous les chefs d’accusation

KENOSHA, Wis. — Kyle Rittenhouse a été acquitté de toutes les accusations, vendredi, après avoir plaidé la légitime défense dans la fusillade meurtrière de Kenosha, dans le Wisconsin, qui est devenue un symbole fort dans le débat national sur les armes à feu, l’autodéfense et l’injustice raciale aux États-Unis.

Le jury a rendu son verdict vendredi après plus de trois jours de délibérations. M. Rittenhouse, âgé de 18 ans, aurait pu être condamné à la prison à vie s’il avait été reconnu coupable du chef d’accusation le plus grave.

Il était accusé d’homicide, de tentative d’homicide et d’atteinte imprudente à la sécurité, pour avoir tué deux hommes et blessé un troisième avec un fusil semi-automatique. La fusillade avait eu lieu lors d’une nuit de manifestations contre les violences policières dont sont victimes les Noirs, au cours d’un été 2020 particulièrement tumultueux aux États-Unis. 

M. Rittenhouse, originaire d’Antioch, dans l’Illinois, est blanc, tout comme ses victimes. Le jury semblait lui aussi majoritairement blanc.

Pendant le procès, la poursuite a soutenu que l’accusé était un «soldat en herbe» qui a apporté un fusil semi-automatique lors d’une manifestation pour la justice raciale et qu’il avait provoqué l’effusion de sang. La défense a plaidé la légitime défense.

Kyle Rittenhouse était un ancien cadet de la police de 17 ans lorsqu’il s’est rendu à Kenosha pour protéger la propriété privée, a-t-il dit, après que des émeutiers ont mis le feu et saccagé des entreprises les nuits précédentes. Un homme noir, Jacob Blake, venait d’être abattu par un policier blanc. 

M. Rittenhouse a abattu Joseph Rosenbaum, âgé de 36 ans, et Anthony Huber, âgé de 26 ans, et blessé Gaige Grosskreutz, aujourd’hui âgé de 28 ans.

L’affaire a révélé de profondes fractures aux États-Unis au sujet des armes à feu, de l’injustice raciale, de l’autodéfense et de la légitime défense.