Kylian Mbappé s’illustre à la Coupe du monde, mais termine du mauvais côté

LUSAIL, Qatar — Kylian Mbappé a réussi un tour du chapeau en finale de la Coupe du monde de soccer, il a été le meilleur buteur du tournoi au Qatar, mais il a tout de même raté sa tentative de signer un deuxième titre consécutif.

L’attaquant vedette français était du côté des perdants après une finale épique remportée aux tirs au but par l’Argentine, dimanche. Il a ensuite été consolé sur le terrain par le président de la France, Emmanuel Macron.

Mbappé a été le leader dont la France avait désespérément besoin, alors que le temps pressait et que les champions en titre étaient menés 2-0. L’attaquant avait été pratiquement invisible jusqu’à ce moment.

Ses deux buts en moins de deux minutes ont cependant ramené la France dans le match. Mbappé a d’abord réduit l’écart sur un penalty, à la 80e minute, et il a ensuite nivelé le pointage grâce à une superbe volée, à la 81e.

Ça ne lui a pris que 97 secondes pour mettre la France dans le coup face à l’Argentine et le joueur étoile Lionel Messi.

Lors du temps supplémentaire, Mbappé a converti un deuxième penalty, à la 118e minute, environ 10 minutes après que Messi eut redonné les devants à l’Argentine.

Le tour du chapeau de Mbappé n’était que le deuxième lors d’une finale de Coupe du monde — le premier était celui de l’attaquant anglais Geoff Hurst, en 1966.

Le Français quitte le Qatar avec le Soulier d’Or, remis au meilleur buteur du tournoi, grâce à huit buts. À 23 ans, il a déjà égalé les 12 buts de Pelé à la Coupe du monde.

Mais Mbappé n’a pas pu égaler les titres consécutifs du légendaire Brésilien à la Coupe du monde — les deux joueurs étaient adolescents lorsqu’ils ont remporté leur premier titre. Pelé l’a fait en 1958 et Mbappé en 2018.

Mbappé a tenté de donner le ton lors de la séance de tirs au but, prenant la responsabilité de la première tentative. Il a converti le penalty, mais la France s’est finalement inclinée 4-2. Messi a fait de même pour l’Argentine pour commencer les tirs de barrage, mais ses coéquipiers ont tous suivi en faisant bouger les cordages.

Pendant la séance de tirs au but, Mbappé s’est assuré d’être le premier à consoler Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni, qui ont fait leur lente marche de retour après leur échec à marquer.

Mbappé se tenait penché dans le cercle central, les mains sur les genoux, alors que le défenseur argentin Gonzalo Montiel se préparait à effectuer sa tentative. Il s’est ensuite accroupi, il a vu le filet onduler et il s’est éloigné seul au milieu des célébrations argentines.

Le sélectionneur français Didier Deschamps est venu le consoler. Mais Mbappé est allé dans l’abri de son équipe et s’est assis avec son chandail bleu foncé tiré sur son visage pour cacher ses émotions.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.