La caféine perd son effet après trois nuits presque sans sommeil

MONTRÉAL – La caféine n’améliore plus la vivacité d’esprit ou la performance après trois nuits de seulement cinq heures de sommeil, prévient une nouvelle étude américaine.

Inutile, donc, d’aligner les nuits blanches en espérant que plusieurs cafés permettront de bien fonctionner le lendemain.

L’étude menée auprès d’une cinquantaine de sujets a permis de constater que, comparativement à un placebo, deux doses quotidiennes de 200 mg de caféine améliorent la performance à un test de vigilance psychomotrice pendant les deux premiers jours d’un sommeil limité, mais non pendant les trois derniers.

La docteure Tracy Jill Doty a rappelé que la caféine est fréquemment utilisée pour contrer un déclin de la performance après plusieurs jours de sommeil restreint. Son étude permet toutefois de croire que cette stratégie perd toute efficacité après deux jours.

Les conclusions de cette étude réalisée à l’Institut de recherche militaire Walter Reed ont été présentées lors d’un congrès de l’Académie américaine de la médecine du sommeil.