La campagne du Manitoba au Québec ne semble pas avoir provoqué un exode

WINNIPEG — La campagne de publicité du gouvernement du Manitoba qui s’en prenait à la loi québécoise sur la laïcité de l’État semble avoir beaucoup fait parler de cette province dans les médias, mais elle n’aurait pas beaucoup permis d’attirer là-bas une multitude de fonctionnaires bilingues.

La campagne, lancée le 28 novembre, disait vouloir recruter des fonctionnaires québécois qui se sentaient menacés par l’adoption du projet de loi 21. La Loi sur la laïcité de l’État, adoptée en juin à l’Assemblée nationale, interdit aux employés de l’État en position d’autorité coercitive, comme les juges, les policiers et les gardiens de prison, de porter des signes religieux dans l’exercice de leurs fonctions. Cette interdiction s’étend aussi aux enseignants du réseau public.

Or, depuis le 28 novembre, le Manitoba a reçu un total de 29 curriculum vitae: 17 de personnes résidant ou utilisant une adresse au Québec, les 12 autres avec des adresses dans d’autres provinces ou pays, a indiqué dans un courriel Olivia Billson, attachée de presse du premier ministre Brian Pallister. Et rien n’indique que ces chiffres constituent une augmentation par rapport aux années précédentes.

Un rapport préparé pour le gouvernement progressiste-conservateur du Manitoba indique par contre que la campagne avait généré l’équivalent d’environ 200 000 $ CAN en publicité pour la province, grâce notamment aux reportages dans les médias et aux mentions dans les talk-shows. Le rapport, préparé par la firme de veille médias «Critical Mention», et obtenu par La Presse canadienne en vertu de la loi sur l’accès à l’information, indique que la couverture médiatique a atteint finalement plus de 6,6 millions de personnes.

La valeur estimée de cette campagne serait d’environ 10 fois supérieure à ce que le gouvernement manitobain a dépensé à la fin de novembre — environ 20 000 $ pour une annonce pleine page dans le quotidien Le Devoir ainsi que quelques publicités en ligne et sur les réseaux sociaux.

«21 raisons de»

La campagne manitobaine énumérait «21 raisons» — un rappel au numéro du projet de loi — pour lesquelles les fonctionnaires du Québec devraient envisager de déménager au Manitoba, où on les respecterait, quelle que soit leur religion ou leur culture. Une partie de la couverture médiatique qui en a résulté a été positive — on saluait le geste du premier ministre Pallister —, alors que l’autre couverture était négative.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a ainsi estimé que M. Pallister «aurait été mieux de mettre cet argent-là pour donner des services en français au Manitoba». En contre-offensive, un blogue au Québec a énuméré 21 raisons de ne pas déménager au Manitoba, un coin du monde extrêmement isolé où «seule la file d’un Tim Hortons offre l’occasion de voir du monde».

Le gouvernement du Manitoba soutient que la campagne avait des objectifs clairs: «montrer que le Manitoba est une province bilingue — où nous avons besoin de personnes ayant des compétences bilingues — et faire progresser notre soutien aux droits et libertés des minorités au Québec et à travers le pays», a expliqué dans un courriel l’attachée de presse du premier ministre Pallister.

Un analyste politique croit plutôt que la campagne publicitaire visait, du moins en partie, à promouvoir l’image de M. Pallister sur la scène nationale. «Pallister semble avoir changé son approche dans l’arène intergouvernementale, passant d’un adversaire pugnace du gouvernement Trudeau à un entremetteur, a déclaré Paul Thomas, professeur émérite d’études politiques à l’Université du Manitoba. Augmenter sa visibilité et améliorer son image font probablement partie de cette nouvelle approche.

«Il part du principe que la loi enfreint la Charte et est intolérante dans son traitement des minorités visibles. Le fait qu’il tienne publiquement tête au gouvernement du Québec trouvera écho chez plusieurs de ses partisans: la politique aujourd’hui consiste souvent à poser des gestes symboliques qui font plaisir à ses partisans.»

Les plus populaires