La canicule se poursuit dans le nord-ouest des États-Unis

PORTLAND, Ore. — Le record de la plus longue canicule pourrait tomber ces jours-ci dans la région américaine du Pacific Northwest, au point où les responsables ont décidé d’ouvrir de nouvelles places dans les refuges climatisés.

Le mercure devrait friser les 40 degrés Celsius tous les jours d’ici le week-end.

«Pour les prochains jours, et jusqu’à samedi, il fera tout près de 40℃ tous les jours», a dit Colby Neuman, un météorologue du National Weather Service des États-Unis à Portland, dans l’Oregon.

Le mercure devrait grimper à 38,3℃ à Portland vendredi, après avoir atteint 38,9℃ mardi.
Seattle a aussi battu un record de chaleur mardi, avec des thermomètres qui affichaient 34,4℃.

La canicule devrait également continuer à toucher l’ouest de l’État de Washington au moins jusqu’à samedi.

Le service national météorologique a prolongé jusqu’à samedi soir son avertissement de chaleur excessive.

La durée de la canicule donne à Portland la chance de battre son record de six journées consécutives d’une chaleur d’au moins 35℃, selon M. Neuman.

Les changements climatiques sont à l’origine de canicules plus longues dans le Pacific Northwest, une région où les vagues de chaleur qui durent une semaine sont traditionnellement rares, ont indiqué des experts.

Mercredi, le bureau du médecin légiste de l’Oregon a témoigné d’au moins deux décès attribués pour le moment à la chaleur depuis le début de la canicule, selon la presse locale.

On note aussi une explosion des appels aux services d’urgence et des visites aux urgences des hôpitaux en raison de la chaleur.

Les hôpitaux de la région ont ainsi soigné 13 personnes pour des problèmes de santé causés par la chaleur au cours des trois derniers jours, alors qu’ils en verraient normalement deux ou trois.

Des ouvriers qui travaillent à l’extérieur, des gens qui s’entraînent en plein air et des aînés ont notamment visité les urgences.

Anticipant une hausse de l’achalandage, les dirigeants du comté de Multnomah County ont gonflé à 300 le nombre de lits dans les quatre refuges climatisés où ceux qui en ont besoin peuvent passer la nuit.

Les dirigeants et les habitants de la région tentent de se préparer à des canicules plus longues et plus intenses depuis le «dôme de chaleur» mortel de l’été dernier. À la fin du mois de juin et au début du mois de juillet 2021, quelque 800 personnes ont perdu la vie en Colombie-Britannique, dans l’Oregon et dans l’État de Washington lors d’une canicule qui a poussé le mercure jusqu’à 46,7℃ à Portland.

Des records de chaleur ont été battus dans plusieurs villes de la région. La plupart des victimes étaient des gens qui vivaient seuls. La ville de Lytton, en Colombie-Britannique, a été rasée par les flammes.

Ailleurs au pays, le National Weather Service a publié une veille de chaleur pour l’ouest du Nevada et le nord-est de la Californie, de jeudi matin jusqu’à samedi soir. On attend le jour une température d’entre 37,22℃ et 40℃, tout près des records.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.