La CAQ doit régler des retards «inconcevables» en chirurgie, selon le PLQ

QUÉBEC — Le gouvernement Legault doit régler les retards «inconcevables» en chirurgie en signant des ententes avec les centres médicaux privés.

L’opposition officielle à l’Assemblée nationale accuse la Coalition avenir Québec (CAQ) d’avoir brisé son engagement de régler ces listes d’attente.

La Presse rapporte qu’elles ont explosé en raison de la pause observée dans les blocs opératoires au pire de la pandémie: le nombre de chirurgies retardées atteint maintenant 92 000. À la fin de juin, il y en avait 75 000, donc la situation a empiré.

Le Parti libéral (PLQ) exige que le ministre de la Santé, Christian Dubé, accélère la cadence pour venir à bout des délais.

«Ce sont des milliers de patients qui sont en attente et qui vivent des moments d’angoisse importants, a dit la porte-parole libérale en matière de santé, Marie Montpetit, en entrevue téléphonique avec La Presse Canadienne vendredi. Il faut que le ministre les rassure.»

Les chirurgies les plus électives seraient les plus affectées, dans le domaine de l’orthopédie, la plastie et l’ophtalmologie.

Le Québec n’est pas le seul à éprouver des retards en chirurgie. L’Ontario est également aux prises avec de longues listes d’attente.

Laisser un commentaire
Les plus populaires