La CAQ prépare un plan d’action pour résorber la pénurie de main-d’oeuvre

QUÉBEC — Le gouvernement Legault prépare un plan d’action pour solutionner la pénurie de main-d’oeuvre.

Le ministre du Travail, Jean Boulet, a fait savoir en Chambre, mardi, qu’il sera prêt sous peu.

Ce plan d’action est censé aller plus loin que la stratégie nationale de la main-d’oeuvre qui avait été présentée par le précédent gouvernement libéral de Philippe Couillard à la fin de son mandat.

À la période de questions mardi après-midi, la députée libérale de Fabre, Monique Sauvé, a demandé au gouvernement caquiste ce qu’il allait faire pour résoudre la pénurie de travailleurs, en rappelant que la stratégie du gouvernement précédent comportait «47 mesures concrètes» pour les entreprises du Québec.

En réponse, le ministre Jean Boulet a affirmé que le phénomène de la pénurie de main-d’oeuvre était documenté depuis 2004, mais que les libéraux ont été «inactifs» durant toutes leurs années au pouvoir pour y remédier.

Il a également indiqué qu’il avait rencontré les représentants de la Commission des partenaires du marché du travail, qui regroupe des dirigeants des syndicats, du milieu des entreprises, du milieu communautaire et du milieu de l’éducation.

«Ils ont reconnu qu’on pouvait aller au-delà de cette stratégie nationale là et adopter un plan d’action pour agir en amont, avoir un plan qui est évolutif, donc qui est en temps réel, pour s’adapter aux besoins évolutifs du marché du travail. Donc, ce plan d’action là, on va le travailler. On a un portrait de plus en plus clair, région par région, compagnie par compagnie. On va intervenir de façon intensive.»

Le ministre n’a pas précisé le moment où le plan allait être présenté, mais a néanmoins laissé entendre qu’il y avait «urgence d’agir».

Les plus populaires