La CAQ rejette une motion qui l’aurait forcée à donner des vacances aux infirmières

QUÉBEC — Le gouvernement caquiste a rejeté mardi une motion qui l’aurait obligé à accorder des vacances aux infirmières l’été prochain. 

La motion déposée par le Parti québécois (PQ) demandait au gouvernement d’abroger un arrêté ministériel controversé: depuis le début de la pandémie en 2020, il autorise les gestionnaires à suspendre ou annuler les vacances des infirmières. 

La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente les infirmières, réclame l’abrogation de cet arrêté pour ses membres qui sont épuisées et qui réclament des vacances comme tout le monde l’été prochain.

Le porte-parole péquiste en matière de santé, Joël Arseneau, a déposé la motion, appuyée par tous les partis d’opposition. 

Elle demandait notamment au gouvernement de trouver des solutions de remplacement avec les syndicats pour qu’il n’y ait pas de rupture de services, «tout en respectant les conditions prévues dans les contrats de travail». 

Le leader parlementaire du gouvernement, Simon Jolin-Barrette, a refusé son consentement pour débattre de la motion.

À la période de questions, le leader parlementaire de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a également demandé au ministre de la Santé, Christian Dubé, de mettre fin à l’arrêté ministériel.

«Tout le monde au Québec a bénéficié d’assouplissements, tout le monde sauf les femmes qui sont au front depuis le premier jour pour nous protéger de la COVID-19. (…) Est-ce que le ministre s’engage à leur donner à toutes des vacances cet été, oui ou non?»

Le ministre a dit avoir rencontré le personnel soignant. Il assure qu’il a «modulé» l’effet  de l’arrêté ministériel, mais a refusé de s’engager clairement à ne plus y avoir recours. 

«Je leur ai donné mon engagement à minimiser l’impact sur leurs quarts de travail. (…) C’est certain que comme nous l’avons fait l’an dernier, nous allons prioriser leurs vacances durant l’été.»

Le gouvernement soutient que dans le contexte actuel, il est encore nécessaire de recourir à cet outil exceptionnel pour garantir la prestation des services partout sur le territoire.  

En conférence de presse lundi, François Legault avait assuré que les gestionnaires du réseau n’invoquaient que rarement l’arrêté ministériel.

Il avait toutefois ajouté qu’il y a encore 500 patients COVID dans les hôpitaux et il ne faut pas qu’il y ait de rupture de services. 

«Malheureusement, on est encore obligé d’avoir ce décret d’urgence. On en parle chaque semaine au conseil des ministres et on se demande si c’est encore nécessaire.» 

Le premier ministre s’est montré ouvert à rencontrer la FIQ si son ministre, M. Dubé, ne trouve pas un terrain d’entente avec le syndicat. 

Le décret 2020-007 avait été parrainé par l’ex-ministre de la Santé, Danielle McCann, et adopté le 21 mars 2020, suspendant aussitôt l’application des conventions collectives.

Il stipule que les gestionnaires du réseau ont le pouvoir de suspendre ou d’annuler les congés de toute nature des employés, incluant les vacances déjà autorisées. Ils peuvent aussi modifier les horaires de travail. Chaque journée «régulière» de travail ne devra pas dépasser 12 heures, ce qui n’empêchera pas le temps supplémentaire obligatoire.

Par la voix de leur syndicat, les infirmières avaient décidé l’an dernier de recourir aux tribunaux pour tenter de faire annuler le décret. En juillet, la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui regroupe 76 000 membres, avait déposé une requête en ce sens en Cour supérieure, une affaire toujours pendante.

Elle faisait valoir que le décret gouvernemental portait atteinte aux droits de ses membres, au regard des chartes canadienne et québécoise des droits. 

Dans les prochains jours, la FIQ prévoit d’ailleurs souligner à sa façon le premier anniversaire du décret 007, en faisant valoir que le gouvernement se sert de cet outil pour combler en fait des pénuries de personnel qui existaient bien avant son adoption.

Laisser un commentaire

C’est inhumain!! Les infirmières vont tous quitter pour le privé!!😪 Le système de la santé ce détériore pcq les Gouv. Les retients🤔😪Honteux!!

Répondre