La cause de la mort de 21 personnes dans un bar en Afrique du Sud demeure inconnue

JOHANNESBOURG, Afrique du Sud — La police sud-africaine enquête sur la mort d’au moins 21 personnes dans une boîte de nuit d’East London, une ville côtière. Toutes les victimes seraient âgées de moins de 18 ans.

On ignore les causes de la mort de ces jeunes gens. Ils participaient à une fête célébrant la fin de leur année scolaire.

Selon un journal local, le Daily Dispatch, les corps étaient éparpillés entre les tables et les chaises, sans signe apparent de blessure.

«À ce moment-ci, nous ne pouvons pas confirmer la cause des décès, a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé, Siyanda Manana. Les corps ont été transportés à la morgue d’État.» 

Le ministre de la Police, Bheki Cele, a indiqué que l’âge des victimes était de 13 à 17 ans. Il s’est demandé comment on pouvait servir de l’alcool à des adolescents.

Le propriétaire de la boîte de nuit, Siyakhangela Ndevu, a déclaré à un diffuseur local qu’il avait été   convoqué sur les lieux dimanche matin.

«Je ne suis pas encore certain de ce qui s’est déroulé. Quand on m’a appelé ce matin, on m’a dit que le bar était trop rempli et que certaines personnes ont tenté d’y entrer de force.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.