La CCN lance un autre appel d’offres pour le développement des plaines LeBreton

OTTAWA — L’échec du projet de nouvel aréna des Sénateurs d’Ottawa sur les plaines LeBreton force la Commission de la Capitale nationale (CCN) à lancer un nouvel appel d’offres pour le développement de ces terres de la Couronne.

Le propriétaire de l’équipe de la Ligue nationale de hockey, Eugene Melnyk, s’était associé au Trinity Group de John Ruddy pour un projet de 4,1 milliards $ qui incluait un nouveau domicile pour les Sénateurs, qui évoluent actuellement à Kanata, en banlieue ouest d’Ottawa.

Le partenariat a toutefois tourné au vinaigre et a pris fin dans le tumulte, la semaine dernière, après des semaines de médiation qui ont échoué.

Les deux hommes se sont mutuellement poursuivis pour plus de 1,7 milliard $ depuis.

Le gouvernement canadien se retrouve donc de nouveau dans l’obligation d’aller en appel d’offres afin de se défaire de ces 22 hectares de terrain qui valent des milliards de dollars.

La CCN a indiqué que la nouvelle mouture du projet pourrait comprendre un «centre pouvant accueillir des événements majeurs». Mais cet amphithéâtre pourrait ne pas être ouvert aux Sénateurs.

Le chef de la direction de la CCN, Tobi Nussbaum, a déclaré jeudi que l’agence demeure déterminée à développer les plaines LeBreton, mais qu’elles seront cette fois développées en différentes phases et des délais de négociations plus serrés.

Les plus populaires