La chanteuse Anita Pointer, du groupe «Pointer Sisters», est morte à l’âge de 74 ans

BEVERLY HILLS, Calif. — Anita Pointer, l’une des quatre sœurs membres de la formation «The Pointer Sisters», est décédée samedi à l’âge de 74 ans, a annoncé son attaché de presse.

La chanteuse est décédée alors qu’elle était entourée des membres de sa famille. La cause de son décès n’a pas été révélée dans l’immédiat.

Anita, Ruth, Bonnie et June Pointer, filles d’un pasteur, ont grandi en chantant dans l’église de leur père à Oakland, en Californie.

Le premier album éponyme du groupe, paru en 1973, comprenait le succès «Yes We Can Can». Connues pour leurs chansons comme «I’m So Excited», «Slow Hand», «Neutron Dance» et «Jump (For My Love)», les chanteuses ont obtenu une étoile sur «Walk of Fame», à Hollywood, en 1994.

L’album «Break Out», en 1983, a été certifié triple platine et a remporté deux American Music Awards. Le groupe a remporté trois Grammy et a vu 13 de ses chansons se frayer un chemin parmi les 20 meilleures aux États-Unis entre 1973 et 1985.

Les «Pointer Sisters» ont également été le premier groupe afro-américain à se produire dans le cadre du programme Grand Ole Opry et le premier acte contemporain à se produire à l’Opéra de San Francisco.

«Bien que nous soyons profondément attristés par la perte d’Anita, nous sommes réconfortés de savoir qu’elle est maintenant avec sa fille Jada et ses sœurs June et Bonnie. C’est elle qui nous a gardé proches et ensemble pendant si longtemps», ont rappelé sa sœur Ruth, ses frères Aaron et Fritz et sa petite-fille Roxie McKain Pointer dans un communiqué.

La fille unique d’Anita Pointer, Jada Pointer, est décédée en 2003.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.