La Chine ajoute des lits dans les hôpitaux et les soins intensifs pour la COVID-19

PÉKIN, Chine — En raison d’une montée des cas de COVID-19 liée à l’allègement de ses restrictions sanitaires, réputées comme étant extrêmement sévères, la Chine tente d’augmenter les capacités de ses hôpitaux et de ses unités de soins intensifs.

Selon la version officielle, le gouvernement du président Xi Jinping veut toujours arrêter toute transmission du virus dans le pays — ce qui fait de la Chine le dernier pays à tenter d’accomplir cette mission.

Toutefois, plusieurs décisions récentes concernant l’allègement de la stratégie «Zéro COVID» laissent croire que le Parti communiste pourrait accepter un certain nombre de cas sans imposer de confinement ou de restriction concernant les déplacements et les fermetures d’entreprises.

Lors d’une réunion, jeudi, le conseil des ministres chinois a appelé à une «mobilisation complète» dans les hôpitaux, incluant l’ajout de personnel et l’achat de médicaments supplémentaires, afin de s’assurer que les établissements de santé sont «aptes au combat».

On ne sait pas exactement à quel point le nombre d’infections a augmenté depuis que Pékin n’oblige plus ses habitants à se soumettre à un test de dépistage du virus jusqu’à une fois par jour.

Mais à vue d’œil, en se basant sur des entrevues et ce qui est véhiculé sur les médias sociaux, il semble que plusieurs éclosions ont été signalées dans de nombreuses écoles et entreprises du pays. Certains restaurants et commerces ont même fermé leurs portes temporairement, puisque plusieurs de leurs employés étaient malades.

Le nombre de cas rapportés par les voies officielles est en chute libre dans les derniers jours, mais cela s’explique majoritairement par le fait que les tests obligatoires ont été abandonnés pour la majorité de la population mercredi.

Dimanche, le bilan faisait état de 10 815 nouveaux cas de COVID-19 en Chine, dont 8447 asymptomatiques. Cela représente environ 25 % de ce qui était rapporté dans les bilans une semaine plus tôt, qui ont atteint des sommets autour de 40 000 nouvelles infections quotidiennes.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.