La Chine augmente les droits de douane sur des produits américains

PÉKIN, Chine — La Chine a annoncé lundi qu’elle augmentait les droits de douane sur 60 milliards $ de marchandises américaines en guise de représailles pour la dernière hausse des droits de douane américains sur ses exportations.

Le ministère des Finances a annoncé lundi que les nouvelles pénalités de 5 à 25 pour cent sur des centaines de produits américains, y compris les piles, les épinards et le café, entreront en vigueur le 1er juin.

Cette décision fait suite à l’augmentation vendredi par Donald Trump de droits de douane sur 200 milliards $ d’importations chinoises, après avoir accusé la Chine de revenir sur ses engagements pris lors de négociations précédentes dans le cadre d’un différend sur les ambitions technologiques et l’excédent commercial persistant de Pékin. Les hausses américaines vont de 10 à 25 pour cent.

Dans des messages publiés sur Twitter tôt lundi matin, le président Donald Trump a averti le président chinois Xi Jinping que la Chine «serait durement touchée» si elle n’accepte pas un accord commercial.

Donald Trump a écrit que la Chine «avait un bon accord, presque terminé, et (elle a) fait marche arrière!»

M. Trump a insisté sur le fait que les droits de douane imposés par les États-Unis sur les produits chinois ne feront pas mal aux consommateurs américains, affirmant qu’il n’y a «aucune raison pour que le consommateur américain paie les tarifs».

Le conseiller économique de la Maison-Blanche Larry Kudlow a reconnu dimanche que les consommateurs et les entreprises américaines payaient les droits de douane. «Les deux parties vont payer», a-t-il déclaré à Fox News.

La Chine avait promis «les mesures nécessaires» vendredi contre l’escalade du conflit tarifaire.

Frappées par l’incertitude, les actions ont sombré lundi dans le monde entier.

Pékin est en voie de manquer d’importations américaines en raison du déséquilibre commercial entre les deux plus grandes économies du monde. Les régulateurs ont ciblé les entreprises américaines en Chine en ralentissant le dédouanement des envois et le traitement des licences commerciales.

Les nouveaux tarifs vont probablement nuire aux exportateurs des deux côtés, ainsi qu’aux entreprises européennes et asiatiques qui font du commerce aux États-Unis et en Chine ou fournissent des composantes et des matières premières à leurs fabricants.

Les augmentations déjà en place ont perturbé le commerce de biens allant du soja à l’équipement médical et ont provoqué une onde de choc dans les autres économies asiatiques approvisionnant les usines chinoises.

Les analystes ont prévenu que les hausses tarifaires américaines pourraient perturber la reprise chinoise qui semblait gagner du terrain. La croissance de la deuxième économie mondiale est restée stable à 6,4 pour cent par rapport à l’année précédente en janvier-mars, soutenue par la hausse des dépenses publiques et des prêts bancaires.

Les plus populaires