La Chine balayée par la tempête de sable la plus intense depuis une décennie

PÉKIN, Chine — La capitale chinoise et une grande partie du nord du pays ont été enveloppées lundi de la pire tempête de sable depuis une décennie, entraînant l’annulation de centaines de vols.

Les gratte-ciel du centre de Pékin étaient difficilement visibles au milieu de la poussière et du sable. La circulation a été obstruée et plus de 400 vols au départ des deux principaux aéroports de la capitale ont été annulés avant midi.

De telles tempêtes se produisent régulièrement au printemps alors que le sable des déserts de l’ouest souffle vers l’est, affectant des régions jusqu’au nord du Japon.

La plantation massive d’arbres et d’arbustes dans les zones fragiles a réduit l’intensité des tempêtes, mais l’expansion des villes et des industries a exercé une pression constante sur l’environnement dans toute la Chine.

Le centre météorologique national a prévu que le sable et la poussière toucheraient 12 provinces et régions telles que la région autonome du Xinjiang, à l’extrême nord-ouest, la province du Heilongjiang au nord-est et la ville portuaire côtière de Tianjin.

«C’est la tempête de sable la plus intense que notre pays ait connue en 10 ans, et elle couvre la zone la plus vaste», a évoqué le centre dans un message sur son site Web.

Il n’était pas clair si la tempête était liée à une récente baisse générale de la qualité de l’air malgré les efforts pour mettre fin au smog étouffant de Pékin.

Le Parti communiste au pouvoir s’est engagé à réduire les émissions de carbone par unité de production économique de 18% au cours des cinq prochaines années. 

Les écologistes disent que la Chine doit faire plus pour réduire sa dépendance au charbon qui en a fait le plus grand émetteur mondial de gaz à effet de serre.

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire