La Coalition avenir Québec veut aider les parents d’enfants handicapés

SAINT-ALPHONSE-RODRIGUEZ, Qc — La Coalition avenir Québec promet une aide supplémentaire aux parents d’enfants handicapés.     

Elle bonifierait le programme d’aide financière pour les parents d’enfants mineurs lourdement handicapés et rétablirait un équilibre entre l’aide financière versée aux parents biologiques d’enfants handicapés et les familles d’accueil.          

Actuellement, le supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels (SEHNSE) ne répondrait pas aux besoins des parents, selon la CAQ. Plus de la moitié des demandes de parents ont été refusées, affirme-t-elle dans un communiqué.

Pour soulager ces familles, un gouvernement de la CAQ bonifierait de 22 millions $ par année le programme d’aide financière pour les parents d’enfants lourdement handicapés. Sous la CAQ, le programme bénéficierait donc d’une enveloppe totale de 54 millions $ par année.

La CAQ croit que tous les parents devraient recevoir de l’aide, en fonction de la sévérité des limitations de l’enfant: plus le handicap est sévère, plus l’État devrait subvenir à ses besoins.

Par ailleurs, un gouvernement caquiste rétablirait un équilibre entre l’aide financière versée aux familles naturelles par rapport aux familles d’accueil.

La CAQ s’engage à lancer des travaux conjointement avec les familles et les ministères concernés pour déterminer la valeur de l’aide financière supplémentaire que l’État pourrait verser aux familles naturelles par rapport aux familles d’accueil.

Le parti de François Legault compte parmi ses candidats Marilyne Picard, la cofondatrice et l’ancienne porte-parole du mouvement Parents jusqu’au bout.

C’est en réponse aux pressions de cet organisme que le gouvernement libéral a mis en place le SEHNSE en 2016.

Les plus populaires