La coalition d’Emmanuel Macron serait en voie de l’emporter, selon des projections

PARIS — La coalition centriste du président français Emmanuel Macron semble en bonne voie de remporter les élections législatives au terme du premier tour du scrutin, malgré des résultats serrés selon les projections.

Toutefois, M. Macron pourrait ne pas disposer de la majorité absolue à l’Assemblée nationale.

Selon l’institut de sondage Ipsos-Sopra Steria, la coalition présidentielle Ensemble pourrait obtenir de 255 à 295 sièges au terme du second tour du scrutin qui se déroulera dimanche prochain.

La coalition de gauche — la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) — deviendrait la deuxième force au Parlement, espérant pouvoir faire élire de 150 à 190 députés, une forte majorité provenant de La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, troisième au premier tour de la récente élection présidentielle.

Jouant de prudence, la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a noté que les candidats d’Ensemble seront présents dans de très nombreuses circonscriptions au second tour. «C’est plutôt encourageant», a-t-elle commenté, selon le site du journal Le Monde.

Les projections en vue du second tour n’ont pas empêché M. Mélenchon de crier victoire. «La  vérité, c’est que le parti présidentiel, au terme du premier tour, est battu et défait, s’est-il exprimé, selon le site du journal le Monde. Pour la première fois de la Ve République, un président nouvellement élu ne parvient pas à réunir une majorité à l’élection législative qui suit.»

Il a indiqué que les projections «n’ont aucun sens.»

Autre déception pour le parti de Marine Le Pen, l’adversaire de M. Macron lors du second tour présidentiel: le Rassemblement national ne ferait élire que de 20 à 45 candidats. 

Les Républicains de la droite traditionnelle pourraient en compter de 50 à 80. La gauche hors de la Nupes aurait de 15 à 25 sièges.

Selon les résultats officiels du ministère de l’Intérieur, Ensemble et la Nupes se tiennent dans un mouchoir de poche: le premier obtient 25,75 % des suffrages exprimés contre 25,66 % pour le second. Le Rassemblement national suit à 18,68 %, les Républicains-UDI sont à 10,42 %.

Déconvenue également pour Reconquête, le parti du commentateur politique d’extrême droite Éric Zemmour, qui doit se contenter de 4,24 % des votes exprimés.

Les résultats du deuxième tour dépendent des reports de voix des candidats éliminés. 

Selon le ministère de l’Intérieur, le taux d’abstention s’élevait à 52,49 %, un record pour un premier tour sous la Ve République.

Dans la première circonscription des Français établis hors de France, qui correspond à l’Amérique du Nord, le candidat d’Ensemble et député sortant, Roland Lescure, est arrivé en tête avec 35,88 % des suffrages exprimés, suivie de la candidate de la Nupes, Florence Roger, à 33,43 %. 

En Amérique du Nord, le taux d’abstention du vote qui s’est tenu une semaine plus tôt était de 78,68 %. 

Au bureau de vote de Montréal, Mme Roger a récolté le plus grand nombre de votes, soit 8649, contre 4395 pour M. Lescure. La candidate de la Nupes est également en tête à Québec et à Moncton.

Les Français d’Amérique du Nord votent d’ores et déjà par internet pour le second tour et pourront le faire en personne samedi. 

En France, le second tour aura lieu dimanche prochain. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.