La Coalition pour les armes à feu offrait un code promo «poly» à ses clients en ligne

OTTAWA — Nathalie Provost, une survivante de la tuerie de Polytechnique et porte-parole du groupe PolySeSouvient, trouve «incroyablement irrespectueux» que les opposants au contrôle des armes à feu aient utilisé le code promo «poly» pour offrir des rabais sur la vente en ligne de produits dérivés. 

La boutique en ligne de la Coalition canadienne pour les droits des armes à feu offrait jusqu’à récemment aux clients qui utilisaient le code promotionnel «poly» 10 % de rabais sur les vêtements, tasses et autres articles à son effigie.

Il y a 33 ans, le 6 décembre 1989, à Montréal, un homme armé a assassiné 14 femmes à «Poly», parce qu’elles étaient des femmes.

Nathalie Provost, qui avait été atteinte de quatre balles ce soir-là, est maintenant porte-parole de PolySeSouvient, un regroupement de diplômées et d’étudiantes de l’École polytechnique qui font pression pour un contrôle plus strict des armes à feu au Canada.

Mme Provost estime qu’il n’est pas surprenant que la coalition ait fait cette promotion si près de l’anniversaire de la tragédie de Polytechnique, mardi prochain, étant donné que cette organisation qualifie la tuerie comme une anomalie qui ne justifie pas de modifier les lois sur les armes à feu.

Tracey Wilson, porte-parole de la Coalition canadienne pour les droits des armes à feu, a soutenu que la promotion ne faisait pas référence à la tragédie, mais plutôt au compte Twitter de PolySeSouvient, qui aurait qualifié les partisans de son organisme de trolls armés.

«Nous voulons une réduction de la criminalité, de la violence et de la contrebande d’armes à feu — ils veulent une réduction de la possession légale d’armes à feu», a expliqué Mme Wilson.

Projet de loi libéral

Mme Provost a rappelé que les députés fédéraux étudiaient actuellement un projet de loi qui prévoit, notamment, d’enchâsser dans la législation la définition d’«armes à feu de type assaut» prohibées, une interdiction pour laquelle l’organisme se bat depuis 33 ans.

La Coalition pour les droits des armes à feu et les députés conservateurs ont qualifié cette décision du gouvernement libéral d’attaque contre les propriétaires d’armes à feu qui détiennent un permis et qui respectent les lois.

La coalition a déclaré cette semaine que l’objectif ultime du gouvernement libéral était d’interdire à tous les simples citoyens au Canada de posséder une arme à feu.

Interrogé vendredi sur le «code promo» de la coalition, le premier ministre Justin Trudeau a souligné les initiatives de son gouvernement pour resserrer le contrôle des armes à feu au pays.

«Malheureusement, nous voyons le lobby des armes à feu travailler avec le Parti conservateur du Canada pour répandre la désinformation, utiliser la peur, semer la division en essayant d’induire les Canadiens en erreur», a déclaré M. Trudeau lors d’un événement en Colombie-Britannique.

«Bien que nous respecterons toujours les droits des chasseurs et des agriculteurs respectueux des lois d’utiliser des fusils de chasse et des carabines, certaines armes n’ont pas leur place dans nos communautés, nulle part au Canada.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.