La commissaire à l’information souligne des lacunes à la Défense nationale

OTTAWA — La commissaire fédérale à l’information a identifié plusieurs lacunes qui entravent la capacité de la Défense nationale à répondre aux demandes officielles du public.

Dans un rapport spécial déposé au Parlement mercredi, la commissaire Caroline Maynard soutient que son enquête systémique a révélé que la Défense nationale n’avait pas respecté ses obligations en vertu de la Loi sur l’accès à l’information en raison de pratiques désuètes ou inefficaces.

La Loi sur l’accès à l’information permet à toute personne, moyennant des frais de 5 $, de demander un éventail de documents fédéraux, mais elle a été largement critiquée car jugée obsolète, non adaptée et souvent mal administrée. La commissaire souligne des lacunes allant d’une formation inadéquate à de la paperasse inutile. 

Mme Maynard affirme que le ministre de la Défense Harjit Sajjan et son sous-ministre ont été mis au courant de certains outils et pratiques nécessaires pour mieux s’acquitter de leurs responsabilités.

Elle estime que les dirigeants du ministère devraient prôner une nouvelle approche et adopter les recommandations pour apporter les changements nécessaires, affirmant que les Canadiens s’attendent à cela.

Mme Maynard précise que son enquête montre également que toutes les institutions fédérales doivent adopter de saines pratiques de gestion de l’information et faire un bon usage de la technologie pour s’acquitter de leurs responsabilités en vertu de la Loi sur l’accès à l’information.

Laisser un commentaire
Les plus populaires