La communauté autochtone d’Opitciwan limite l’accès à son territoire

OPITCIWAN, Qc — Le Conseil des Atikamekw d’Opitciwan a adopté une résolution visant à contrôler la circulation à l’entrée et à la sortie de son territoire, situé à quelque 300 kilomètres de Roberval. Une mesure destinée à protéger la communauté de la contagion du coronavirus.

Selon le communiqué publié en soirée, mardi, cet état d’urgence local doit se poursuivre jusqu’au 13 avril.

«Pendant cette période, il sera interdit d’entrer ou de sortir de la communauté, sauf exceptions», peut-on lire dans la missive transmise par le conseil.

Le chef Jean-Claude Méquish souhaite éviter que les membres de sa communauté ne développe la maladie à COVID-19.

«Nous prenons les grands moyens pour protéger la vie, la santé et l’intégrité de nos membres et résidants», mentionne une déclaration attribuée au chef Méquish.

Tous les déplacements hors de la communauté vont devoir être autorisés, à moins d’une urgence ou d’une grande nécessité. Des déplacements vers les territoires familiaux seront également permis.

À l’inverse, les membres de la communauté qui n’habitent pas sur le territoire ne sont plus autorisés à entrer. Quelques exceptions demeurent pour «les travailleurs qui assurent l’entretien de la route, ainsi que les personnes qui fournissent des services essentiels».

Un point de contrôle routier sera érigé par les autorités policières.

Les plus populaires