La composition du vaccin antigrippal cette saison serait très efficace

TORONTO — Des chercheurs canadiens affirment que le vaccin antigrippal de cette saison semble avoir réduit de 72 pour cent le risque d’infection par la souche dominante du virus de la grippe chez les personnes vaccinées — une efficacité bien supérieure à celle de l’an dernier.

Selon la Dre Danuta Skowronski, chercheuse principale au Centre pour le contrôle des maladies de la Colombie-Britannique, le niveau de protection contre le virus H1N1 a été observé dans tous les groupes d’âge, y compris chez les enfants.

Les jeunes enfants sont quand même particulièrement vulnérables au virus H1N1 cette saison. L’Agence de la santé publique du Canada a indiqué qu’en date du 12 janvier, au moins sept enfants de moins de 10 ans étaient morts des suites d’une grippe cette saison.

La Dre Skowronski soutient que l’efficacité du vaccin dans la prévention de l’infection par le virus H1N1 au Canada est comparable à l’efficacité constatée par l’Australie lors de sa dernière saison grippale quelques mois plus tôt.

L’Australie avait utilisé le même vaccin que celui administré aux Canadiens et ce pays a constaté qu’il avait été efficace à 78 pour cent dans la prévention de l’infection par le H1N1 chez les personnes vaccinées.

La docteure Skowronski rappelle que le vaccin antigrippal de la saison dernière avait été efficace à moins de 20 pour cent, au cours d’une épidémie à dominante H3N2.