La confiance des Canadiens dans les médias traditionnels diminue selon un sondage

TORONTO — Un nouveau sondage suggère que la confiance dans les médias traditionnels est en baisse, à mesure que les jeunes Canadiens recherchent d’autres sources d’information.

Plus de la moitié des répondants à un sondage mené par Maru Public Opinion ont déclaré qu’ils considéraient les médias d’information établis comme la source d’information la plus fiable, une baisse de 7 % par rapport à 2020.

Bien que la confiance dans les nouvelles grand public ait légèrement diminué, le sondage a révélé un changement encore plus important dans la confiance accordée aux informations partagées par les organismes de santé publique, puisque seulement un tiers des Canadiens les considèrent comme la source d’information la plus crédible.

C’est une baisse de 23 % par rapport à 2020.

De plus, la confiance envers les informations publiées par les gouvernements est en baisse de 13 % par rapport à l’année dernière, s’établissant à 29 %.

«Le fossé se creuse entre les entités publiques et gouvernementales et les médias d’information établis», a déclaré dans un communiqué de presse Janine Allen, présidente du cabinet de conseil Kaiser & Partners, qui a commandé le sondage. 

Les résultats ont révélé que les Canadiens âgés de 18 à 34 ans sont les moins susceptibles de trouver les organes de presse traditionnels comme source d’information la plus fiable à 36 % comparativement à 72 % chez les Canadiens âgés de 55 ans et plus.

«Les Canadiens restent fidèles aux médias en général en tant que véhicule d’information le plus fiable, cependant, il est important de reconnaître que tous les groupes démographiques ne se fient pas aux mêmes sources», a nuancé Mme Allen.

L’étude a révélé que les médias d’information alternatifs, tels que les balados, sont devenus une source d’information de plus en plus populaire auprès des jeunes Canadiens. En effet, 17 % des Canadiens âgés de 18 à 34 ans ont déclaré qu’ils s’étaient tournés vers les balados pour s’informer au cours de l’année écoulée, ce qui représente le plus grand changement de média dans ce groupe d’âge.

Le sondage a indiqué que les jeunes Canadiens comptent également davantage sur les médias sociaux pour s’informer et s’appuient sur les nouvelles en ligne 16 % de plus que les autres groupes d’âge.

Des tendances similaires pointent vers les Canadiens de 55 ans et plus qui ont été le principal moteur de la transition vers la consommation de nouvelles en ligne, puisque 23 % ont déclaré lire plus de nouvelles en ligne par rapport à l’année dernière, contre 17 % en 2021.

La consommation de nouvelles en ligne a été un sujet chaud avec la proposition du projet de loi C-18, un projet de loi mis de l’avant pour réglementer les plateformes numériques comme Google et agir en tant qu’intermédiaires dans l’écosystème des médias d’information du Canada afin de rendre le marché canadien des nouvelles numériques plus équitable.

Les résultats du sondage pour Kaiser & Partners sont basés sur 1529 adultes canadiens qui sont des panélistes en ligne de Maru Voice Canada et qui ont été interrogés les 25 et 26 octobre.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.