La Corée du Nord tire deux missiles balistiques avec le potentiel de frapper le Japon

SÉOUL, Corée, République de — La Corée du Nord a tiré deux missiles balistiques avec une portée potentielle de frapper le Japon dimanche. Il pourrait s’agir d’une forme de protestation de l’adoption par Tokyo d’une nouvelle stratégie de sécurité pour faire face à la Corée du Nord et la Chine.

Les lancements ont eu lieu deux jours après que la Corée du Nord a prétendu avoir effectué un essai dans le cadre d’un projet menant vers un missile balistique intercontinental plus puissant et plus mobile conçu pour frapper les États-Unis.

Les deux missiles ont voyagé à partir du nord-ouest de la région de Tongchangri, à une altitude maximale de 550 kilomètres, avant d’atterrir dans les eaux entre la péninsule coréenne et le Japon, selon les gouvernements sud-coréen et japonais.

Les Forces armées de la République de Corée du Sud ont décrit les deux missiles comme des armes à moyenne portée, qui ont été lancées à un angle prononcé, ce qui donne à penser qu’ils auraient pu voyager plus loin s’ils avaient été tirés sur une trajectoire standard.

La Corée du Nord teste habituellement des missiles de moyenne et de longue portée à angle élevé pour éviter les pays voisins, bien qu’elle ait tiré un missile de portée intermédiaire au-dessus du Japon en octobre dernier, forçant Tokyo à émettre des alertes d’évacuation et à arrêter les trains.

Lors d’une réunion d’urgence, les hauts responsables sud-coréens de la sécurité ont déploré les provocations continues du pays voisin qui, selon eux, sont survenues malgré «le sort de ses citoyens qui gémissent de faim et de froid en raison d’une grave pénurie alimentaire». Selon le bureau présidentiel de la Corée du Sud, le pays renforcera sa coopération trilatérale en matière de sécurité avec les États-Unis et le Japon.

Le vice-ministre japonais de la Défense, Toshiro Ino, a critiqué la Corée du Nord pour avoir menacé la sécurité du Japon, de la région et de la communauté internationale.

Le U.S. Indo-Pacific Command (USINDOPACOM) a déclaré que les tirs mettent en évidence les programmes illégaux d’armes de destruction massive et de missiles balistiques de la Corée du Nord. Dans une déclaration, on souligne que les engagements des États-Unis à l’égard de la défense de la Corée du Sud et du Japon «demeurent inébranlables».

Certains experts pensent que la Corée du Nord possède déjà des missiles à pointe nucléaire qui peuvent frapper l’ensemble des États-Unis, compte tenu du nombre d’années qu’elle a consacrées à son programme nucléaire. Toutefois, d’autres soutiennent que le pays est encore à des années d’acquérir de telles armes, affirmant qu’il n’a pas encore prouvé publiquement qu’il dispose d’une technologie pour protéger les ogives des conditions difficiles de la rentrée atmosphérique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.