La Corée du Nord veut développer un site touristique malgré la pandémie

SÉOUL, Corée, République de — Un dirigeant nord-coréen a visité une station de montagne qui était auparavant gérée conjointement avec la Corée du Sud et évoqué la possibilité de la reconstruire unilatéralement dans le but d’en faire «un centre culturel dont toute la planète sera jalouse», a rapporté dimanche la presse officielle.

Des experts croient que la Corée du Nord tente possiblement de faire pression sur la Corée du Sud pour obtenir une aide économique, au moment où ses problèmes économiques sont amplifiés par la pandémie de coronavirus.

Lors d’une visite à la station du mont Diamant, le premier ministre nord-coréen Kim Tok-hun a insisté sur la nécessité de reconstruire le site touristique «à notre manière, en combinant modernité et personnalité, en harmonie avec la beauté naturelle», a dit l’agence officielle KCNA.

M. Kim a dit que la Corée du Nord vise à faire de la station «l’envie de la planète entière».

D’autres dirigeants et lui ont évoqué la conception et la construction «d’un hôtel de classe mondiale, d’un terrain de golf et de pistes de ski», selon KCNA.

Les Corées ont géré conjointement ce site touristique pendant une dizaine d’années. La coopération a été suspendue après qu’un touriste sud-coréen ait été tué par balles à cet endroit en 2008.

Environ deux millions de touristes sud-coréens avaient visité la station, ce qui représentait une source précieuse de devises étrangères pour le Nord appauvri.

Quand leurs relations se sont améliorées au cours des dernières années, les deux pays ont tenté de relancer des programmes économiques conjoints, comme celui du mont Diamant. La Corée du Sud a éventuellement été incapable d’aller de l’avant avec ces initiatives sans du même coup contrevenir aux sanctions imposées par les Nations unies au Nord en lien avec son programme nucléaire.

La Corée du Nord affirme ne pas avoir décelé une seule infection au coronavirus sur son territoire, ce dont doutent plusieurs experts. Une éclosion pourrait dévaster le système de santé fragile du pays. La pandémie a frappé de plein fouet l’économie du Nord, tout comme les sanctions onusiennes et une série de catastrophes naturelles cet été.

La Corée du Nord accueillait des touristes chinois au mont Diamant avant la pandémie. Des experts doutent toutefois qu’elle soit en mesure de redévelopper le site pour en faire une grande attraction touristique sans l’aide du Sud.

La station se trouve à quelques kilomètres seulement de la frontière intercoréenne et à des centaines de kilomètres de la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Le système de transport désuet du Nord complique le déplacement de grandes quantités de touristes chinois.

– Par Hyung-Jin Kim, The Associated Press

Laisser un commentaire