La Corporation des thérapeutes du sport lève la main pour aller dans les CHSLD

MONTRÉAL — La Corporation des thérapeutes du sport du Québec (CTSQ) a convenu d’une entente avec le ministère de la Santé et des Services sociaux pour que ses membres puissent prêter main-forte dans les CHSLD.

La grande majorité des 539 membres de CTSQ ne travaillent plus depuis le début de la crise sanitaire.

Ceux qui s’inscriront pour contribuer à l’effort de lutte contre la COVID-19 seront appelés à travailler, principalement, dans la grande région de Montréal sur la base d’un contrat d’emploi temporaire.

Deux postes ont été proposés aux membres de la CTSQ par le Ministère de la Santé;

Aide de service, un travail qui implique des tâches n’étant pas en contact direct avec les résidents et Préposé aux bénéficiaires, un poste qui comprend des tâches en contact direct avec les résidents.

Philippe Fait, président de la CTSQ, ne pouvait pas se prononcer jeudi soir, sur la quantité de thérapeutes qui pourraient se joindre à l’effort:

«On sait que nos compétences pourraient vraiment être utiles, mais combien répondront à l’appel? Je ne sais pas, c’est un peu hors de mon contrôle étant donné qu’on a fait l’appel seulement mercredi, mais on a beaucoup de jeunes dans notre profession qui veulent aider» a-t-il expliqué en entrevue avec La Presse canadienne.

Idéalement, les thérapeutes qui soumettent leur nom pourraient être disponibles à travailler à temps plein selon Philippe Fait, par contre, il a expliqué qu’en fonction de la région et des besoins des différents établissements, certains thérapeutes pourraient travailler à temps partiel.