La Corvée pour contrer la rareté de la main-d’oeuvre peut compter sur l’UMQ

MONTRÉAL — La Grande corvée lancée par le gouvernement du Québec, qui a pour but d’écouter et d’outiller les entreprises aux prises avec une rareté de la main-d’oeuvre, peut compter sur l’appui de l’Union des municipalités du Québec.

L’UMQ offre sa collaboration au ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.

Le président de l’UMQ et maire de Drummondville, Alexandre Cusson, explique que les municipalités sont déjà en action pour tenter de solutionner la pénurie de main-d’oeuvre qui touche toutes les régions du Québec. Il rappelle que plus de 100 000 emplois sont actuellement disponibles.

M. Cusson souligne que l’UMQ vient d’effectuer une mission fructueuse en France pour recruter des travailleurs étrangers. Il assure que de nombreux Français ont manifesté l’intention de venir s’établir au Québec pour y travailler.

La Grande corvée a officiellement débuté le 21 janvier. Selon Alexandre Cusson, le ministre Jean Boulet a déjà au moins une solution entre les mains: mettre l’accent sur les incitatifs fiscaux et législatifs favorisant le maintien en poste des travailleurs expérimentés.