La Cour suprême de T.-N.-L. bloque la prolongation de l’exploration d’Old Harry

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Les groupes écologistes célèbrent la décision de la Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador qui vient de déclarer que le conseil provincial des hydrocarbures avait agi de manière déraisonnable en prolongeant le permis d’exploration du gisement Old Harry au-delà des termes prévus.

La juge Rosalie McGrath écrit dans sa décision rendue le 3 juillet que l’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers n’avait pas le pouvoir d’accorder à une entreprise, en 2017, un nouveau permis couvrant le même secteur du golfe du Saint-Laurent.

La prolongation du permis de forage de Corridor Resources au gisement Old Harry, situé à environ 80 kilomètres au large de la pointe sud-ouest de Terre-Neuve, s’étendait au-delà de la limite fixée à neuf ans.

Des groupes écologistes, incluant la Fondation David Suzuki et le Sierra Club Canada, avaient plaidé que la prolongation du permis était illégale et qu’elle négligeait toute supervision adéquate des impacts environnementaux.

La firme juridique Ecojustice, qui représente ces organismes, a déclaré mardi que la décision vient établir une jurisprudence en vue d’empêcher que d’autres entreprises pétrolières puissent bénéficier de permis d’exploration à durée indéterminée.

Pour l’avocat d’Ecojustice, Ian Miron, le forage pétrolier et gazier représente une grave menace pour l’environnement et particulièrement dans les écosystèmes sensibles comme le site Old Harry qui abrite des milliers d’espèces soutenant l’industrie touristique et celle de la pêche.

Il soutient que les entreprises doivent réaliser les évaluations environnementales dans les délais prévus. «Le forage exploratoire est intrinsèquement dangereux, a insisté Me Miron depuis Toronto. C’est important de le limiter.»

L’Office Canada-Terre-Neuve-et-Labrador des hydrocarbures extracôtiers a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de porter le jugement en appel.

Gretchen Fitzgerald, du Sierra Club Canada, promet que son organisation va poursuivre la lutte afin d’obtenir un moratoire complet sur les forages dans la région, qui accueille une vie marine riche et diversifiée, dont les baleines noires de l’Atlantique Nord, une espèce en voie de disparition.

Corridor Resources, aujourd’hui appelée Headwater Exploration Inc., a annoncé en juin 2018 qu’elle suspendait les travaux sur le site Old Harry. Au moment de l’annonce, l’entreprise a conclu qu’il n’était pas possible de parvenir à creuser un puits avant l’expiration de son permis en 2021.

Laisser un commentaire
Les plus populaires