La Cour suprême permet à Trump de progresser sur sa promesse d’un mur frontalier

WASHINGTON — La Cour suprême a ouvert la voie vendredi à l’administration Trump pour piger des milliards de dollars dans les fonds du Pentagone afin de construire des sections d’un mur frontalier avec le Mexique.

Les cinq juges conservateurs du tribunal ont donné le feu vert à l’administration pour commencer à travailler sur quatre contrats qu’elle a attribués avec de l’argent du département de la Défense. Le financement des projets avait été gelé par des décisions de tribunaux inférieurs.

La décision des juges permet au président Donald Trump de progresser sur sa promesse majeure de la campagne 2016. M. Trump a écrit sur Twitter après l’annonce: «Wow! Grande VICTOIRE sur le mur. La Cour suprême des États-Unis a annulé l’injonction d’un tribunal inférieur, elle permet la poursuite du mur frontalier du sud. Grande VICTOIRE pour la sécurité des frontières et la règle de droit!»

Le gel avait empêché le gouvernement d’utiliser environ 2,5 milliards $ du département de la Défense pour remplacer des pans existants en Arizona, en Californie et au Nouveau-Mexique par des barrières plus robustes.