La Cour suprême refuse d’entendre un litige familial autour du géant Apotex

OTTAWA — La Cour suprême refuse d’entendre en appel la cause du milliardaire fondateur d’Apotex, aujourd’hui décédé, qui avait privé de son vivant ses cousins de leur part légitime du géant des produits pharmaceutiques génériques.

Barry Sherman a été retrouvé mort avec sa femme Honey en 2017 dans leur maison de Toronto et la police n’a jamais élucidé ce double homicide présumé.

Les cousins soutiennent que le milliardaire leur devait une part de sa fortune parce qu’après la mort de leurs propres parents, il n’avait pas respecté l’obligation de prendre soin de leurs intérêts dans l’entreprise familiale. La cause a suivi son cours avec la succession.

Les tribunaux de premières instances ont tous rejeté l’argument des cousins; en refusant maintenant d’entendre la cause, le plus haut tribunal du pays confirme en fait que ces décisions étaient justes, ce qui clôt l’affaire. Comme à son habitude, la Cour suprême n’a pas précisé ce qui avait motivé sa décision de ne pas entendre l’affaire.

L’un des cousins a soutenu après la mort du couple que Barry Sherman avait eu l’intention de tuer sa femme bien avant que le couple ne soit retrouvé mort chez eux.

Les plus populaires