La COVID-19 aurait été éradiquée en Nouvelle-Zélande

MONTRÉAL — La Nouvelle-Zélande a annoncé lundi l’abolition de toutes les restrictions associées à la pandémie de coronavirus, après la guérison de la dernière patiente connue sur l’île.

Les frontières du pays demeureront fermées, a précisé la BBC britannique, mais la distanciation sociale ne sera plus nécessaire et aucune limite ne sera imposée aux rassemblements.

Aucune nouvelle infection n’a été rapportée en Nouvelle-Zélande depuis plus de deux semaines.

La première ministre Jacinda Ahern a dit aux journalistes que son pays se trouve maintenant dans une position «plus solide, plus forte», tout en prévenant qu’il ne sera pas facile de revenir à la vie pré-COVID.

La Nouvelle-Zélande avait imposé dès le 23 mars la fermeture des écoles et de la majorité des entreprises, en plus de confiner les gens chez eux.

Tous les Néo-Zélandais qui rentrent de l’étranger devront respecter une quarantaine de 14 jours.

Le coronavirus a infecté 1154 personnes et fait 22 morts en Nouvelle-Zélande.