La décision de Whole Foods de ne plus vendre de homard du Maine fait réagir

PORTLAND, Maine — Les groupes environnementaux sont une fois de plus en désaccord avec les politiciens et les pêcheurs de la Nouvelle-Angleterre à la suite d’une décision du géant de la vente au détail Whole Foods de cesser de vendre du homard du Maine.

Whole Foods a récemment annoncé qu’il cesserait de vendre du homard du golfe du Maine dans des centaines de ses magasins à travers le pays. L’entreprise a cité les décisions de deux organisations de développement durable de retirer leur soutien à l’industrie américaine de la pêche au homard.

Les organisations, Marine Stewardship Council et Seafood Watch, ont toutes deux fait part de leurs préoccupations concernant les risques causés par les équipements de pêche pour les baleines de l’Atlantique Nord, déjà peu nombreuses. Le risque de rester coincé dans les engins représente l’une des plus grandes menaces pour les baleines.

La décision de Whole Foods était un «geste important pour protéger les baleines en voie de disparition», a expliqué Virginia Carter, associée à la campagne Save America’s Wildlife au Environment America Research & Policy Center.

«Avec moins de 340 baleines franches de l’Atlantique Nord, l’espèce se dirige droit vers l’extinction à moins que les choses changent», a souligné Mme Carter.

Whole Foods a déclaré dans un communiqué la semaine dernière qu’il surveillait la situation et «s’engageait à travailler avec les fournisseurs, les pêcheurs et les groupes de défense de l’environnement au fur et à mesure que les choses évoluent».

La décision de l’entreprise de cesser de vendre du homard a suscité des critiques immédiates dans le Maine, qui abrite la plus grande industrie de pêche au homard des États-Unis. La gouverneure de l’État, Janet Mills, une démocrate, et sa délégation de quatre membres au Congrès ont affirmé dans un communiqué que la décision du Marine Stewardship Council de suspendre sa certification du homard du golfe du Maine est intervenue malgré plusieurs années de protection des baleines par les pêcheurs du Maine.

«Malgré cela, le Marine Stewardship Council, suivi par les détaillants, a décidé à tort et à l’aveuglette de suivre les recommandations de groupes environnementaux mal avisés plutôt que la science», ont dénoncé Mme Mills et la délégation.

Whole Foods n’a pas été le premier détaillant à retirer le homard de son offre en raison de préoccupations environnementales. HelloFresh, qui livre des boîtes-repas, fait partie des nombreuses entreprises à s’être engagées à cesser de vendre du homard en septembre après que la société californienne Seafood Watch ait placé les pêcheries de homard américaines et canadiennes sur sa «liste rouge» des fruits de mer à éviter.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.