La défense demande 6 ans de prison pour le persécuteur d’Amanda Todd

NEW WESTMINSTER, C.-B. — Un homme reconnu coupable d’infractions sexuelles multiples contre l’adolescente de Colombie-Britannique Amanda Todd devrait être emprisonné pendant 6 ans, et non 12, comme l’a demandé la Couronne, a déclaré son avocat.

Eliot Holzman a déclaré à la Cour suprême de Colombie-Britannique que si Amanda Todd a été blessée, elle était la seule victime et que les actions de son client n’étaient pas aussi graves que d’autres qui ont été condamnées dans des affaires qui ont abouti à des peines plus légères.

Amanda Todd s’est suicidée chez elle à Port Coquitlam le 10 octobre 2012, environ cinq semaines après avoir publié une vidéo utilisant des cartes-éclair disant qu’elle n’avait personne à qui parler, souffrait d’anxiété et de dépression et avait changé deux fois d’école.

À ce moment-là, elle avait déjà enduré plus de deux ans de tourment par le ressortissant néerlandais Aydin Coban, qui a envoyé du matériel pornographique d’Amanda Todd à d’autres enfants, adultes et administrateurs des écoles qu’elle fréquentait.

Alors que l’avocate de la Couronne Louise Kenworthy a déclaré que les tourments subis par Amanda Todd étaient une cause «dominante» du suicide de la jeune fille à 15 ans, Me Holzman n’était pas d’accord.

«Notre position est qu’il n’y a pas suffisamment de preuves pour prouver cela», a-t-il dit mercredi.

Il a souligné les lettres de soutien de Coban — une de sa mère, une autre de sa sœur aînée et une troisième d’un ami — et a noté que son client n’avait aucun casier judiciaire au Canada.

Cependant, Coban est en détention depuis 2014 et purge actuellement une peine de près de 11 ans pour 68 infractions similaires aux Pays-Bas impliquant 33 filles, dont certaines n’avaient que 9 ans.

Coban, 44 ans, a été extradé vers le Canada pour être jugé dans l’affaire Todd et reconnu coupable en août d’extorsion, de communication avec un jeune en vue de commettre une infraction sexuelle, de possession et de distribution de pornographie juvénile et de leurre d’enfants.

Me Holzman a déclaré que Coban avait reçu une éducation à caractère sociable et que le soutien de sa famille et de ses amis était de bon augure pour sa réintégration dans la société.

Me Kenworthy a décrit l’homme comme impénitent, à haut risque de récidive, peu disposé à participer à un programme de réhabilitation et méritant une peine plus longue qui reflète son crime et a un effet dissuasif.

Elle a déclaré plus tôt mercredi que Coban avait amadoué Amanda Todd en se faisant passer pour des adolescents et des adolescentes, puis l’avait encouragée à se montrer rapidement pour lui avant de distribuer cette photo et de menacer de ruiner sa vie si elle ne fournissait pas plus de matériel pornographique.

La fréquence et la durée des violences sexuelles ont contribué aux problèmes psychologiques d’Amanda Todd, à sa consommation d’alcool et d’autres substances ainsi qu’à ses changements d’écoles, a souligné Me Kenworthy.

Le tribunal a entendu Amanda Todd réaliser que ses images seraient sur internet pour toujours et a supplié ses camarades de classe de ne pas les transmettre, mais elles avaient déjà été largement diffusées.

Me Kenworthy a demandé à la juge Martha Devlin une peine de 12 ans qui devrait être purgée en plus de la peine néerlandaise de Coban.

Cependant, Me Holzman a indiqué qu’une grande partie de la peine devrait être purgée simultanément.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.