La Dre Tam s’inquiète des répercussions de la deuxième vague sur les hôpitaux

TORONTO — L’administratrice en chef de la Santé publique dit que les hôpitaux du pays sont soumis à dure épreuve en raison de la recrudescence de cas de COVID-19.

Selon la Dre Theresa Tam, la situation au Québec, en Ontario et dans l’ouest du pays est préoccupante, car la crise est en voie de drainer les ressources du système de santé au pays.

Elle constate que le nombre de personnes hospitalisées chaque jour à cause de la COVID-19 a atteint en moyenne 1438 au cours de la dernière période de sept jours, du 6 au 12 novembre.

La Dre Tam signale qu’on a aussi rapporté que 280 patients étaient en moyenne soignés dans les unités de soins intensifs au cours de cette période. On a aussi déploré en moyenne 55 décès.

«Cette situation exerce une pression sur les ressources locales dans le milieu de la santé et force des hôpitaux à prendre la difficile décision d’annuler des chirurgies et des interventions médicales non urgentes dans plusieurs régions du pays», déclare-t-elle par voie de communiqué.

Le nombre d’hospitalisations dans les provinces de l’Ouest a cru de 24 à 50 % relativement à la semaine précédente.

Si l’augmentation est plus faible en Ontario et au Québec, le nombre des hospitalisations demeure élevé dans ces deux provinces.

L’Ontario et le Québec ont atteint samedi des nouveaux sommets pour le nombre de nouveaux cas quotidiens,  1581 en Ontario et 1448 au Québec.

Laisser un commentaire