La famille de Rodney Levi, Mi’kmaq abattu par la GRC, mise sur l’enquête du coroner

FREDERICTON — La famille d’un Mi’kmaq du Nouveau-Brunswick abattu par la police l’année dernière espère maintenant que l’enquête du coroner répondra aux nombreuses questions entourant sa mort tragique

Rodney Levi a été abattu par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) le 12 juin 2020 à Sunny Corner, près de Miramichi. Les policiers répondaient à un appel concernant des troubles à une résidence privée.

Les procureurs ont décidé de ne pas porter d’accusations contre les policiers, à la suite d’une enquête menée par la «police des polices». Selon le Bureau des enquêtes indépendantes du Québec, les policiers ont cru que M. Levi représentait une menace.

L’avocate de la famille Levi, Alisa Lombard, a estimé que des questions demeurent sur le respect des procédures par les policiers et sur la crédibilité des témoins qui ont parlé aux enquêteurs. Elle soutient que Rodney Levi, ce jour-là, avait clairement besoin d’aide, mais il a obtenu exactement le contraire.

Selon Me Lombard, la famille espère maintenant que l’enquête du coroner, qui doit s’amorcer le 4 octobre, permettra d’expliquer plus en détail ce qui est arrivé.

Laisser un commentaire