La famille d’un homme mort après une confrontation avec la police poursuit la GRC

KAMLOOPS, C.-B. — La famille de Jason Koehler veut intenter une poursuite civile contre la GRC devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Elle reproche à quatre policiers d’avoir fait usage d’une force excessive en arrêtant l’homme.

La poursuite allègue que M. Koehler est mort peu de temps après avoir reçu une décharge d’une arme à impulsion électronique, battu à coups de matraque et s’être fait asperger de gaz poivré.

Selon elle, la police était arrivée dans un restaurant de Whistler, en Colombie-Britannique, après avoir reçu une plainte pour perturbation. Les policiers auraient déployé peu d’efforts pour tenter de désamorcer la situation.

La poursuite est intentée contre le procureur général du Canada, le solliciteur général de la Colombie-Britannique et quatre policiers dont l’identité n’a pas été dévoilée. Aucun d’entre eux n’a encore fait une déclaration pour se défendre.

Les allégations n’ont pas été prouvées devant un tribunal. Ni le procureur général ni le solliciteur n’étaient disponibles pour commenter la situation. Un porte-parole de la GRC a refusé de faire une déclaration parce que l’affaire est devant les tribunaux.

La poursuite réclame des dommages-intérêts généraux et exemplaires, un remboursement des frais funéraires et une compensation pour la perte d’un soutien familial.

Les plus populaires