La Fédération des enseignants de la C.-B. s’entend avec le gouvernement

VICTORIA – La Fédération des enseignants de la Colombie-Britannique a annoncé avoir conclu une entente de principe avec le gouvernement provincial qui pourrait mettre un terme à un conflit vieux de 15 ans.

Le ministre de l’Éducation Mike Bernier a confirmé la nouvelle par communiqué. Il a dit que les négociations avaient été complexes. L’entente représente une bonne nouvelle pour les élèves, les parents et les enseignants, a-t-il ajouté.

Le syndicat a publié un communiqué, samedi, pour dire que les deux parties avaient accepté de rétablir le libellé d’une précentente entente devant imposer des classes moins nombreuses.

Selon lui, les familles peuvent s’attendre que des milliers d’enseignants soient engagés d’ici le début de la prochaine année scolaire et que des services, comme les bibliothèques scolaires et le soutien, seront rétablis.

Il y a moins de quatre mois, la Cour suprême avait jugé qu’une loi provinciale visant à empêcher les enseignants à négocier la taille des classes était inconstitutionnelle.

Le président de la Fédération, Glen Hansman, a souligné que la nouvelle entente signifie que les élèves recevront un meilleur soutien individuel.

Les membres du syndicat se prononceront sur l’entente au courant de la semaine prochaine.

En janvier, le gouvernement de la Colombie-Britannique avait annoncé qu’il investirait 50 millions $ pour engager 1100 nouveaux enseignants alors que les négociations étaient toujours en cours.