La fermeture des écoles était-elle inutile?

MONTRÉAL — La réouverture des écoles n’a pas entraîné de hausse du nombre d’infections en Finlande et la première ministre de la Norvège croit maintenant que leur fermeture n’était possiblement pas nécessaire.

Le quotidien britannique «Daily Mail» rapporte ainsi que la Finlande ne constate aucune augmentation du nombre de cas de coronavirus, deux semaines après la reprise des classes.

Les écoles finlandaises ont rouvert leurs portes le 14 mai, en mettant en place des mesures de distanciation sociale.

La période de deux semaines qui s’est écoulée depuis est importante, puisqu’il s’agirait de la période d’incubation maximale du virus.

En Norvège, où les écoles ont rouvert leurs portes en avril, la première ministre Erna Solberg a reconnu que leur fermeture n’avait possiblement rien fait pour combattre la propagation du virus.

Elle a ensuite admis que plusieurs décisions qu’elle a prises ont été inspirées par la peur découlant des pires scénarios présentés par les experts.

Mme Solberg a expliqué qu’elle a fermé les écoles le 12 mars par mesure de précaution, en fonction des informations dont elle disposait à ce moment.