La force terrestre de l’armée annule son grand exercice annuel en Alberta

OTTAWA — L’armée de terre canadienne annule l’un de ses plus importants exercices d’entraînement en raison de la COVID-19.

Tenu chaque année en mai à la base militaire de Wainwright, en Alberta, l’exercice «Maple Resolve» est le plus important événement d’entraînement annuel de la force terrestre de l’armée. L’exercice implique des milliers de soldats non seulement du Canada, mais aussi de pays alliés comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et la France.

L’exercice implique l’artillerie, des véhicules blindés et des avions pour simuler une opération militaire à grande échelle. Il est considéré comme essentiel pour s’assurer que la force terrestre est prête à défendre le pays contre une agression ou à mener une importante mission à l’étranger.

Le commandant de la force terrestre, le lieutenant-général Wayne Eyre, reconnaît que cette annulation peut avoir des effets sur la «capacité de combat de haut niveau à court terme» des Forces armées canadiennes. Mais il affirme, sur sa page Facebook, que cette décision «protège la force de la maladie et s’assure qu’elle est prête à réagir si elle était sollicitée».

La Marine royale canadienne a aussi rappelé d’Afrique deux de ses navires qui devaient participer à deux exercices interalliés, eux aussi annulés.

Les plus populaires