La formule de réduction de la taille des classes à Toronto cause des frictions

TORONTO — Les négociations se poursuivaient lundi entre le Conseil scolaire de Toronto et le gouvernement pour trouver une formule de réduction de la taille des classes élémentaires, en vue de la rentrée en période de pandémie.

Le gouvernement de Doug Ford avait rejeté vendredi le plan du Conseil scolaire du district de Toronto parce qu’il prévoyait une réduction du temps de classe quotidien des élèves. Le conseil scolaire aurait dépensé 20 millions $ pour embaucher plus d’enseignants et réduire la taille des classes du primaire pour qu’elles comptent entre 15 et 20 élèves. Mais ce plan prévoyait aussi une réduction de 48 minutes du temps de classe, afin d’inclure la préparation des enseignants, exigée dans la convention.

Or, le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, soutient qu’une journée type de classe compte 300 minutes et son gouvernement espère maintenir cette cible malgré la crise sanitaire.

L’inclusion du temps de préparation des enseignants dans la journée a été un point de friction majeur pour le gouvernement; le premier ministre Ford a appelé les dirigeants syndicaux à travailler avec le gouvernement sur cette question. Or, la Fédération des enseignantes de l’élémentaire de l’Ontario a déclaré lundi après-midi qu’elle n’avait pas eu de discussions là-dessus avec le ministère ou les conseils scolaires.

Du bénévolat?

Ces discussions interviennent à quelques semaines seulement de la rentrée scolaire de septembre, alors que les syndicats d’enseignants et certains parents s’inquiètent toujours de la taille des classes. Le gouvernement Ford a soutenu la semaine dernière que les conseils scolaires pourraient accéder à 500 millions $ de leurs propres coffres pour assurer la distanciation physique dans les salles de classe, ce qui n’a pas beaucoup plu.

La porte-parole néo-démocrate en matière d’éducation, Marit Stiles, estime que le gouvernement devrait adopter sans délai le plan du conseil scolaire plutôt que de «semer le chaos» dans le réseau. Le chef du Parti vert, Mike Schreiner, a soutenu lundi que le gouvernement demandait en fait aux enseignants de faire du bénévolat pendant 48 minutes.

Pendant ce temps, la direction de la santé publique de Toronto a annoncé lundi qu’elle avait créé une équipe de 70 infirmières pour offrir des séances de formation au personnel scolaire, aux parents et aux soignants. L’agence avait déjà recommandé des classes plus petites, le port du couvre-visage et une stratégie améliorée de dépistage. La Ville de Toronto a indiqué de son côté qu’elle travaillait avec les conseils scolaires pour identifier les immeubles et les espaces qui pourraient être utilisés afin d’assurer la distanciation physique.

L’Ontario rapportait lundi 99 nouveaux cas de COVID-19 et 83 nouvelles guérisons. Le nombre total de cas s’élève maintenant à 40 745, dont 2789 morts et 37 036 guérisons. La ministre de la Santé, Christine Elliott, a précisé que 31 des 34 bureaux régionaux de santé publique avaient rapporté cinq cas ou moins — et 21 bureaux n’avaient rapporté aucun nouveau cas lundi.

Laisser un commentaire
Les plus populaires