La frontière entre le Canada et les États-Unis ferme jusqu’à nouvel ordre

OTTAWA — La frontière entre le Canada et les États-Unis ferme.

Le premier ministre Justin Trudeau l’a confirmé, environ une heure après que le président Donald Trump l’ait annoncé sur son compte Twitter,  mercredi matin.

«Nous allons, par consentement mutuel, fermer temporairement notre frontière au nord avec le Canada au trafic non essentiel. Il n’y aura pas d’impact sur le commerce. Des détails suivront!», a écrit le président américain.

«Nous avons convenu que le Canada et les États-Unis vont interdire temporairement tout passage non essentiel», a déclaré M. Trudeau lors de son apparition quotidienne devant la presse, devant la porte de sa résidence.

Le premier ministre continue de travailler de chez lui, contraint à un isolement volontaire depuis que sa conjointe a la COVID-19.

Il dit avoir parlé au téléphone avec M. Trump mercredi matin. Les marchandises et les travailleurs essentiels pourront continuer à passer la frontière.

Depuis quelques jours, le gouvernement Trudeau avait de la difficulté à justifier le maintien de l’ouverture de sa frontière aux Américains alors qu’il l’avait fermée pour tous les autres visiteurs étrangers.

Mardi, M. Trudeau s’est défendu d’attendre une permission de Donald Trump, même si le gouvernement canadien affichait visiblement une crainte que les chaînes d’approvisionnement ne soient perturbées par Washington si les portes du Canada étaient fermées aux touristes américains.

La vice-première ministre Chrystia Freeland en était arrivée à en appeler au sens des responsabilités des voisins américains, leur demandant de ne pas venir en visite au Canada.

Nombre de cas

Le nombre de cas au Canada approchait les 600 mercredi matin, selon les derniers chiffres publiés par l’Agence de la santé publique du Canada. On comptait sept morts en Colombie-Britannique où le nombre de cas est passé de 103 à 186 en 24 heures. Un huitième mort, en Ontario celui-là, avait souffert de la COVID-19, mais le coroner doit encore établir si c’est cette maladie qui a mis fin à ses jours.

Depuis la semaine dernière, le premier ministre de la Colombie-Britannique John Horgan plaidait avec Ottawa pour la fermeture de la frontière avec les États-Unis. Le nombre de cas chez son voisin, l’État de Washington, était sept fois plus élevé que chez lui; presque 800 cas ont été dénombrés mardi dans cet État américain.

Les plus populaires