La Géorgie annonce de nouvelles enquêtes, mais défend l’intégrité du vote

ATLANTA — Le responsable électoral de la Géorgie a annoncé lundi de nouvelles enquêtes concernant des violations possibles de la loi électorale, tout en défendant l’intégrité du vote sur son territoire face à des attaques qu’il juge sans fondement.

Le secrétaire d’État Brad Raffensperger a indiqué lors d’une conférence de presse que son bureau continue à enquêter sur toutes les accusations plausibles de fraude électorale. Plus de 250 dossiers sont actuellement à l’étude concernant le vote de cette année.

Il a pointé du doigt des groupes qui, selon lui, essaient d’enrôler les résidents d’autres États pour voter lors du deuxième tour des élections de la Géorgie au Sénat des États-Unis. Les 23 enquêteurs de son bureau examinent des allégations concernant le vote par anticipation, ainsi que des allégations de gens qui auraient voté deux fois ou au nom d’une personne décédée. Des non-résidents pourraient aussi avoir voté en Géorgie.

Mais M. Raffensperger a aussi vigoureusement riposté — comme il l’a fait à plusieurs reprises depuis le 3 novembre — aux allégations de vaste fraude électorale qui circulent en ligne. Le président Donald Trump, qui a tout juste été devancé par Joe Biden, est l’un de ceux qui critiquent la gestion du vote par la Géorgie.

«Il y a ceux qui exploitent les émotions de plusieurs partisans de Trump avec des affirmations fantastiques, des demi-vérités, de la désinformation et, honnêtement, ils bernent aussi le président, apparemment», a dit M. Raffensperger.

Son bureau examine par exemple l’affirmation sous serment d’un responsable républicain du comté de Gwinnett, en banlieue d’Atlanta, qui prétend qu’il y avait plus de votes par anticipation que d’enveloppes de votes par anticipation, a-t-il ajouté.

«C’est le genre d’allégation spécifique que notre bureau peut examiner et vérifier», a dit M. Raffensperger.

Il a indiqué que ses enquêteurs se penchent sur les activités de quatre groupes.

America Votes a envoyé des bulletins de vote par anticipation à des adresses où l’électeur n’habite plus depuis 25 ans. Vote Forward a tenté d’inscrire une défunte de l’Alabama pour voter en Géorgie. Le New Georgia Project a envoyé des demandes d’inscription d’électeur à New York.

Selon M. Raffensperger, le quatrième groupe, Operation New Voter Registration Georgia, informe des étudiants universitaires qu’ils peuvent s’inscrire pour voter en Géorgie lors du deuxième tour de l’élection sénatoriale, puis s’inscrire pour voter dans un autre État.

M. Raffensperger a enfin indiqué que le dépouillement judiciaire demandé par la campagne Trump devrait être complété d’ici mercredi soir. M. Biden a officiellement devancé M. Trump par un peu moins de 13 000 voix.

Laisser un commentaire