La GRC a trouvé un véhicule qui aurait été utilisé par un suspect en Saskatchewan

SASKATOON — La GRC de la Saskatchewan a déclaré avoir localisé un véhicule qui aurait été utilisé par un suspect des attaques meurtrières à l’arme blanche de dimanche dernier.

La commissaire adjointe Rhonda Blackmore a affirmé dans une déclaration vidéo que le véhicule Nissan Rogue noir abandonné avait été retrouvé vendredi matin par des agents lors de recherches au sol dans un secteur près du hameau de Crystal Springs, à environ 130 kilomètres au nord-est de Saskatoon.

«Le véhicule avait été conduit hors d’une route de gravier derrière des arbres et n’était pas visible de la route principale», a déclaré Mme Blackmore.

Le véhicule correspondait à celui que la police avait inclus dans une alerte d’urgence dimanche à la suite des attaques au couteau ayant fait 10 morts et 18 blessés dans la nation crie de James Smith et dans la communauté voisine de Weldon. Deux suspects sont également décédés.

Myles Sanderson, 32 ans, est mort mercredi, mettant fin à une chasse à l’homme de quatre jours. La GRC avait fait des recherches dans la zone près des communautés de Wakaw et Crystal Springs après le signalement qu’un camion avait été volé par un homme avec un couteau.

La police a pris en poursuite le camion et il a chuté dans un fossé. La GRC a déclaré que Myles Sanderson avait été arrêté, mais peu de temps après, il est tombé en détresse médicale et a été déclaré mort à l’hôpital.

Myles Sanderson et l’autre suspect, son frère de 31 ans, Damien Sanderson, étaient tous deux recherchés pour meurtre au premier degré, tentative de meurtre et introduction par effraction. Damien Sanderson a été retrouvé mort près de l’une des 18 scènes de crime lundi. La GRC a déclaré que Myles Sanderson faisait également l’objet d’une enquête sur la mort de son frère.

Mme Blackmore a indiqué qu’une personne qui pensait avoir vu Myles Sanderson marcher sur une route dans la zone rurale autour de Crystal Springs dimanche soir a appelé pour le signaler à la police jeudi.

Compte tenu du moment et de la description de l’homme, a déclaré Mme Blackmore, la police a commencé à fouiller la zone par voie terrestre et aérienne avec pour toute indication que Myles Sanderson avait été là.

«Nous ne savons jamais quand un indice apparemment insignifiant peut nous conduire à des preuves cruciales», a-t-elle déclaré.

Elle a encouragé les autres habitants de la région à signaler toute activité suspecte sur leurs propriétés afin d’aider la GRC à établir un calendrier.

La police enquête toujours sur ce qui s’est passé pendant les attaques et après, a-t-elle assuré.

«Il s’agit et continue d’être l’une des enquêtes les plus complexes et l’un des incidents de sécurité publique les plus urgents de l’histoire de la Saskatchewan, et il s’agit toujours d’une enquête criminelle en cours», a déclaré Mme Blackmore.

Elle avait affirmé plus tôt que, parce que les deux suspects sont morts, le motif des meurtres pourrait ne jamais être connu.

Le service de police de Saskatoon a annoncé qu’il enquêterait sur la mort en détention de Myles Sanderson. L’équipe d’intervention en cas d’incident grave, un groupe provincial dirigé par des civils, enquêtera également.

La Saskatchewan Health Authority a déclaré vendredi après-midi que huit des blessés étaient toujours hospitalisés dans un état stable.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.