La GRC en N.-É. offrira des plumes d’aigle aux témoins pour prêter serment

HALIFAX — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) en Nouvelle-Écosse offre maintenant aux victimes, aux témoins et aux policiers la possibilité de prêter serment sur une plume d’aigle plutôt que sur la Bible ou en affirmant solennellement de dire la vérité.

La GRC a indiqué que la plume serait utilisée exactement de la même façon que la Bible ou la déclaration solennelle.

Une cérémonie spéciale de purification a eu lieu lundi aux bureaux de la GRC en Nouvelle-Écosse, où le lieutenant-gouverneur de la province, Arthur LeBlanc, était accompagné du ministre provincial de la Justice, Mark Furey, et du chef Leroy Denny, au nom de l’Assemblée des Premières Nations.

Dans le cadre de la cérémonie, l’aînée Jane Abram, des Premières Nations de Millbrook, a purifié des plumes d’aigle, et le keptin (capitaine) Donald Julien, directeur général de la Confédération continentale des Micmacs, a offert sa bénédiction.

M. LeBlanc a affirmé que l’utilisation de plumes d’aigle représente un pas important vers la réconciliation avec les peuples autochtones, et devrait contribuer à un système de justice mieux adapté et plus respectueux des cultures autochtones.

À la conclusion de la cérémonie, des plumes d’aigle ont été distribuées à des commandants de divisions à travers la province.