La GRC en sait plus sur les migrants indiens morts à la frontière au Manitoba

WINNIPEG — La GRC a déterminé certains des déplacements d’une famille d’Indiens qui sont morts de froid près de la frontière américano-canadienne plus tôt cette année, mais elle ignore toujours comment les quatre migrants se sont rendus au Manitoba.

Les corps du couple et de leurs deux enfants avaient été retrouvés en janvier, par un froid polaire, près d’Emerson, au Manitoba, à quelques mètres de la frontière américaine.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a déterminé jusqu’ici que la famille était arrivée à Toronto le 12 janvier et qu’elle avait été alors prise en charge à l’aéroport dans un véhicule privé.

Pendant leur séjour dans la métropole, les quatre membres de la famille indienne ont séjourné dans des logements privés et des hôtels, et ont utilisé des applications de covoiturage pour se déplacer entre ces lieux. 

Les enquêteurs pensent que la famille a quitté Toronto peu de temps avant que leurs corps ne soient découverts, le 19 janvier, mais ils ne savent toujours pas comment ils se sont rendus à Emerson, au Manitoba.

La GRC croit que leur voyage de l’Inde au Canada et leur tentative de traverser la frontière canado-américaine avaient été organisés par l’entreprise d’un réseau de passeurs.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.