La hausse ponctuelle du remboursement de la TPS est adoptée au Parlement

OTTAWA — Les Canadiens qui reçoivent déjà un remboursement de la TPS peuvent s’attendre à recevoir cette année une somme supplémentaire, qui doublera le montant de la prestation pour les six prochains mois, maintenant que le Parlement a adopté le projet de loi C-30 du gouvernement libéral.

Le Sénat a adopté le projet de loi mardi, moins d’un mois après son dépôt à la Chambre des communes, le 20 septembre. La loi a aussi obtenu la sanction royale mardi.

Mercredi, le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que cette mesure va «faire une différence» et a rappelé que la loi a été adoptée à l’unanimité avec la collaboration des conservateurs.

Les Canadiens admissibles au remboursement de la Taxe sur les produits et services (TPS) recevront donc un paiement forfaitaire équivalant aux chèques qui sont envoyés en octobre et janvier. Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a souligné que c’est son parti qui a fait pression pour l’adoption de cette mesure depuis le printemps dernier.

«Si (le gouvernement) avait agi à ce moment-là, les familles canadiennes auraient eu des centaines de dollars de plus dès juillet pour les aider à affronter la hausse des prix des aliments», a-t-il déclaré mercredi par voie de communiqué.

Le gouvernement avait précédemment indiqué qu’après la sanction royale, il faudrait de trois à quatre semaines pour que soit versée cette prestation unique, destinée à aider les Canadiens aux prises avec une inflation galopante.

Les libéraux fédéraux tentent aussi de faire adopter au Parlement deux autres mesures de lutte contre l’inflation, promues par les néo-démocrates, mais Justin Trudeau accuse les conservateurs de retarder les procédures.

Le projet de loi C-31 inclut un nouveau remboursement des soins dentaires pour les enfants de moins de 12 ans des familles à revenu faible et modeste, ainsi qu’une prestation unique de 500 $ pour les locataires à faible revenu.

Jagmeet Singh martèle que ce n’est pas suffisant et qu’il va «continuer de se battre pour obtenir davantage». Il a fait part de sa frustration face à la décision des conservateurs de s’opposer au projet de loi.

«Ils doivent expliquer aux Canadiens qui ont de la misère à joindre les deux bouts pourquoi ils ne veulent pas leur offrir l’aide dont ils ont désespérément besoin», a-t-il lancé.

«Les familles aux revenus les plus faibles qui ont de la difficulté à emmener leurs enfants chez le dentiste ou les locataires à faible revenu qui ont besoin d’un coup de pouce vont grandement bénéficier de ces mesures que nous avons fait adopter», a déclaré M. Trudeau aux journalistes mercredi matin tout juste avant la réunion du caucus libéral.

«C’est pour cette raison que l’on demande aux conservateurs de cesser de les bloquer et de plutôt les soutenir parce qu’on a besoin de fournir davantage d’aide aux familles en ces temps difficiles», a-t-il renchéri.

Les libéraux tentent d’accélérer l’adoption du projet de loi C-31 et un vote est attendu mercredi après-midi aux Communes, avant de le confier pour examen à un comité de la Chambre.

Lors de la période de questions, mercredi, le chef conservateur Pierre Poilievre a évité de répondre au défi lancé par Justin Trudeau qui l’invitait à modifier la position de son parti.

Il a plutôt accusé le premier ministre de ne rien faire pour les familles et que celles qui obtiendraient un peu d’aide allaient voir cet argent aussitôt englouti par l’inflation.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.