La journaliste américaine Barbara Walters meurt à l’âge de 93 ans

NEW YORK — L’animatrice et présentatrice américaine Barbara Walters, qui a ouvert la voie en tant que première femme à devenir une vedette de l’information télévisée, est décédée. Elle avait 93 ans.

Le décès de la journaliste a été annoncé par la chaîne ABC sur ses ondes vendredi soir ainsi que par son agente.

«Barbara Walters est décédée paisiblement dans sa maison entourée de ses proches. Elle a vécu sa vie sans regret. Elle a été une pionnière non seulement pour les femmes journalistes, mais pour toutes les femmes», a déclaré son agente Cindi Berger dans un communiqué.

Le PDG de la société mère d’ABC, The Walt Disney Company, a également réagi au décès de la journaliste.

«Barbara était une véritable légende, une pionnière non seulement pour les femmes dans le journalisme, mais pour le journalisme lui-même», a affirmé Bob Iger.

Pendant près de quatre décennies sur la chaîne ABC, et précédemment sur NBC, les entrevues exclusives de l’animatrice avec des dirigeants, des membres de la royauté et des artistes lui ont donné un statut de célébrité.

Elle s’est aussi positionnée comme à l’avant-garde dans le journalisme parlé qui a fait des journalistes de télévision des vedettes et a amené les réseaux d’information dans une course aux cotes d’écoute.

Mme Walters a fait la une des journaux en 1976 en tant que première femme présentatrice de nouvelles aux États-Unis, avec un salaire annuel sans précédent de 1 million $ qui a suscité des critiques.

Son dynamisme était légendaire alors qu’elle rivalisait, non seulement avec des réseaux concurrents, mais avec des collègues de son propre réseau qui comptait de plus en plus d’intervieweurs, y compris des femmes journalistes qui avaient suivi le chemin qu’elle avait tracé.

Vers la fin de sa carrière, elle a donné une nouvelle tournure à l’infodivertissement avec «The View», une émission diffusée en direct sur ABC en semaine avec un panel entièrement féminin pour qui n’importe quel sujet était sur la table et qui accueillait des invités allant des leaders mondiaux aux idoles adolescentes. Avec cette aventure parallèle et ce succès inattendu, Walters considérait «The View» comme le «dessert» de sa carrière.

Barbara Walters laisse dans le deuil sa fille unique, Jacqueline Danforth.

– Avec la collaboration de Stefanie Dazio à Los Angeles

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.