La libération sous caution du policier James Forcillo est prolongée

TORONTO — Le policier reconnu coupable d’avoir tenté de tuer un adolescent dans un tramway de Toronto a vu sa libération sous caution être prolongée jusqu’en 2018.

Les conditions de mise en liberté du sergent James Forcillo devaient être levées dimanche, soit un jour avant qu’il fasse appel de sa condamnation pour la tentative de meurtre de Sammy Yatim.

Or, un document de prolongation de sa libération sous caution indique que le processus d’appel comprendra une «phase de nouvelles preuves» et que James Forcillo demeurera en liberté jusqu’à la veille de l’audience ou jusqu’au 2 avril 2018, selon la première éventualité.

James Forcillo a été condamné à six ans derrière les barreaux , soit à un an d’emprisonnement de plus que ne l’exige la peine minimale obligatoire, pour avoir ouvert le feu à plusieurs reprises sur M. Yatim, en 2013.

L’incident avait provoqué une vague d’indignation et manifestations.

L’agent demande à la cour d’appel de le déclarer non coupable ou d’ordonner la tenue d’un nouveau procès.

Il fait également valoir que la peine minimale obligatoire pour les tentatives de meurtre est inconstitutionnelle. Il réclame que sa peine soit suspendue ou abaissée à cinq ans d’emprisonnement.