La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick est décédée

FREDERICTON — La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, Jocelyne Roy Vienneau, est décédée des suites d’un cancer, a annoncé son bureau vendredi matin.

Âgée de 63 ans, Mme Roy Vienneau était lieutenante-gouverneure de la province depuis 2014.

Selon la gouverneure générale du Canada, Julie Payette, «le pays perd une femme d’exception à la suite du décès de (…)Jocelyne Roy Vienneau».

Avant son arrivée à son poste, la lieutenante-gouverneure a longtemps travaillé dans le milieu de l’éducation.

Native de Robertville, elle a notamment été doyenne et directrice du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et vice-rectrice de l’Université de Moncton.

Cette ingénieure de formation a aussi occupé le poste de sous-ministre adjointe de l’éducation postsecondaire au gouvernement provincial.

Dans une déclaration, le premier ministre Blaine Higgs a salué cette «ardente défenseure de la province».

«Durant son mandat de lieutenante-gouverneure, elle s’est fait la championne de l’alphabétisation, de la cause de la santé mentale, et de la nécessité de développer un nouveau sentiment de fierté à l’égard de l’endroit où nous vivons», a-t-il soutenu.

Il a également souligné son «leadership inébranlable» lors des dernières élections dans la province, qui avaient mené à l’élection d’un gouvernement minoritaire.

La lieutenante-gouverneure avait joué un rôle important dans cette période de transition.

Le premier ministre sortant de l’époque, Brian Gallant, avait tenté de s’accrocher au pouvoir, et la menace d’un second scrutin planait. Mme Roy Vienneau avait alors appelé les partis à s’entendre étant donné «qu’une autre élection provinciale ne serait pas dans l’intérêt supérieur des Néo-Brunswickois».

Quelque temps plus tard, la lieutenante-gouverneure avait permis à M. Gallant de rester en poste jusqu’à ce qu’il perde la confiance de la chambre. Le premier ministre libéral avait finalement été défait, et Mme Roy Vienneau avait invité le conservateur Blaine Higgs à former le gouvernement.

Le premier ministre fédéral Justin Trudeau a lui aussi rendu hommage à Mme Roy Vienneau, soulignant notamment son rôle de «pionnière du système d’éducation postsecondaire du Nouveau-Brunswick».

«Elle a été «la première femme à diriger un collège communautaire francophone au Nouveau-Brunswick et la première femme laïque à être vice-rectrice d’un campus de l’Université de Moncton. Elle a également été l’une des premières femmes à obtenir un diplôme de la faculté de génie de l’Université, ainsi que la première femme acadienne à occuper le poste de lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick», a souligné M. Trudeau.

Les plus populaires