La loi pour le transfert de patients hospitalisés a été adoptée en Ontario

TORONTO — Le gouvernement progressiste-conservateur de l’Ontario a adopté une loi qui obligerait les patients hospitalisés en attente de soins de longue durée à se rendre temporairement dans une maison de soins infirmiers qui n’est pas celle de leur choix.

Mais le premier ministre Doug Ford affirme que les patients qui refusent un tel transfert ne se verront pas facturer un tarif non assuré de 1800 $ par jour.

La province a fait adopter rapidement le projet de loi 7 dans le cadre de ses efforts pour faire face à une crise des soins de santé, ayant pris des mesures plus tôt cette semaine pour contourner les audiences publiques sur la législation.

Des services d’urgence ont été fermés pendant des heures ou des jours d’affilée au cours des derniers mois, en grande partie en raison d’une pénurie d’infirmières.

La province croit que le fait d’envoyer les patients qui ont besoin d’un «autre niveau de soins» dans des foyers de soins de longue durée contribuera à alléger le fardeau des hôpitaux.

Les hôpitaux peuvent déjà facturer à ces patients une quote-part de 62 $ par jour, ce qui, selon des observateurs, correspond à peu près à ce qu’ils paieraient en soins de longue durée.

La nouvelle législation ne permet pas aux patients d’être physiquement forcés de déménager dans un foyer de soins de longue durée, mais on ne sait pas ce qui se passerait si un patient refusait un transfert.

Le ministre des Soins de longue durée, Paul Calandra, a déclaré que les patients devraient être facturés pour les soins s’ils refusent d’être transférés dans une maison de soins infirmiers, mais n’a pas précisé le montant.

Les défenseurs des soins aux personnes âgées et de longue durée ont déclaré que les tarifs hospitaliers non assurés pourraient dépasser 1800 $ par jour.

À la veille de l’adoption du projet de loi, M. Ford avait déclaré que ce montant était «absolument ridicule».

Il a affirmé que les hôpitaux et Santé Ontario détermineront le coût que les patients devraient payer.

«Je peux pratiquement garantir que ce ne sera pas 1800 $», a déclaré M. Ford mardi soir après une rencontre avec le premier ministre Justin Trudeau qui s’est concentrée sur les soins de santé comme priorité absolue.

«Nous voulons simplement que ces patients aillent dans un environnement approprié qui est tout simplement meilleur pour eux.»

La province a déclaré que ces coûts seront probablement rendus publics la semaine prochaine.

La province affirme qu’il y a environ 6000 patients hospitalisés qui ont besoin d’un «autre niveau de soins» et qui devraient sortir de l’hôpital. Parmi ces patients, environ 1800 sont sur une liste d’attente pour les foyers de soins de longue durée, a indiqué le gouvernement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.