La Loi sur les mesures d’urgence pourrait empêcher la circulation autour du parlement

OTTAWA — Invoquer la Loi sur les mesures d’urgence pourrait permettre au gouvernement fédéral d’interdire la circulation autour de la colline du Parlement, empêchant ainsi de nouveaux camions de se joindre au siège des manifestants qui paralyse Ottawa.

Selon l’expert en sécurité Wesley Wark, une déclaration d’état d’urgence en vertu de la loi fédérale donnerait au gouvernement le pouvoir de prendre le contrôle des rues entourant la colline qui sont actuellement bloquées par des camionneurs.

M. Wark, chercheur principal du Centre for International Governance Innovation (CIGI), précise que cela signifie un contrôle total sur toutes les entrées et les sorties de la zone protégée.

La Loi sur les mesures d’urgence prévoit également la possibilité d’interdire tout rassemblement public dont on estime qu’il pourrait mener à troubler la paix.

Philip Boyle, professeur associé à l’Université de Waterloo, qui se spécialise en sécurité publique, affirme que dans un tel scénario, la GRC serait probablement responsable d’établir des postes de contrôle et de gérer les rassemblements au centre-ville d’Ottawa.

Le premier ministre Justin Trudeau annoncerait lundi après-midi qu’il invoque la Loi sur les mesures d’urgence pour une toute première fois tandis que les blocages antigouvernementaux continuent de paralyser Ottawa et de bloquer plusieurs passages frontaliers avec les États-Unis.