La Maison-Blanche organise des rassemblements de Noël malgré la pandémie

WASHINGTON — Les responsables de la santé publique exhortent les Américains à éviter tous les déplacements non essentiels et à limiter les rassemblements pour freiner la propagation de la COVID-19, mais cela n’empêche pas la Maison-Blanche de planifier une multitude de festivités de fin d’année, qui ont commencé lundi avec l’arrivée du traditionnel sapin de Noël.

«Assister aux célébrations sera un choix très personnel», a déclaré Stephanie Grisham, porte-parole et chef de cabinet de la première dame Melania Trump. «C’est une tradition de longue date pour les gens de venir et d’apprécier la joie et le décor emblématique des célébrations annuelles de Noël à la Maison-Blanche.»

Cette décision d’aller de l’avant avec des événements intérieurs et d’autres rassemblements intervient alors que les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies, les principaux conseillers de la Maison-Blanche et les professionnels de la santé publique à travers le pays supplient les Américains de ne pas voyager pour la fête de Thanksgiving et d’éviter les célébrations avec des gens ne vivant pas sous le même toit qu’eux.

Le virus se propage de façon incontrôlée aux États-Unis. Les nouveaux cas et les hospitalisations continuent d’augmenter avec l’arrivée du temps froid et plus de 250 000 personnes ont succombé au virus dans le pays depuis le début de la pandémie.

La Maison-Blanche a déjà été à l’origine de plusieurs événements soupçonnés d’avoir été des «super propagateurs». Le président, la première dame et leur fils, ainsi que des dizaines de conseillers, de proches collaborateurs et d’employés ont été infectés.

Mme Grisham a assuré que la Maison-Blanche prendrait des précautions pour fournir «l’environnement le plus sûr possible» aux participants aux événements du temps des Fêtes. Cela comprend un plus petit nombre d’invités, le port du masque, la distanciation physique et des stations de désinfection des mains.

«Les invités pourront déguster des plats servis individuellement par des chefs dans des stations de restauration protégées par du plexiglas. Toutes les boissons servies seront couvertes. Tout le personnel de service portera des masques et des gants pour se conformer aux directives de sécurité alimentaire», a-t-elle expliqué.

Éviter les rassemblements

L’administrateur de la santé publique des États-Unis, le docteur Jerome Adams, a éludé à plusieurs reprises lundi les questions sur les fêtes de fin d’année prévues à la Maison-Blanche, tout en affirmant que les rassemblements intérieurs que pourraient organiser les Américains risquaient de devenir des «super propagateurs» de la COVID-19.

«Je veux que les Américains sachent que nous sommes à un point critique dans notre lutte contre ce virus, sur tous les plans: nombre de cas, taux de positivité, hospitalisations, décès», a-t-il affirmé sur ABC. «Je demande aux Américains — je vous en supplie: attendez encore un peu. Faites des célébrations petites et intelligentes cette année pour Thanksgiving. (…) Faites-le à l’extérieur si vous le pouvez, gardez cela petit, idéalement moins de 10 personnes, et préparez-vous à l’avance.»

«Cela s’applique à la Maison-Blanche, cela s’applique au peuple américain, cela s’applique à tout le monde. Nous voulons que vous restiez en sécurité afin que nous puissions obtenir un vaccin», a-t-il poursuivi.

Peu de temps après, la première dame a participé à une petite cérémonie pour marquer l’arrivée du sapin de Noël dans un chariot tiré par des chevaux, un événement qui donne traditionnellement le coup d’envoi des fêtes de fin d’année à la Maison-Blanche.

Mme Trump a inspecté le sapin, a salué les caméras et a discuté avec les conducteurs du chariot qui portaient le couvre-visage pendant que la section des cuivres du United States Marine Band jouait des chants de Noël.

L’Association nationale du sapin de Noël a souligné que, dans les années normales, «la sélection du sapin de Noël de la Maison-Blanche est un événement médiatique auquel assistent 100 personnes ou plus pour observer l’équipe de la Maison-Blanche sélectionner l’arbre parfait».

«Mais… 2020 est loin d’être une année normale. Il n’y a pas eu d’événement de sélection cette année.»

Les événements de fin d’année se poursuivront mardi: le président Donald Trump graciera la dinde de Thanksgiving lors d’une cérémonie dans la roseraie.

M. Trump, qui est resté loin des caméras depuis qu’il a perdu les élections, refuse toujours de reconnaître sa défaite.

Laisser un commentaire